L'Aston Martin DB9, c'est fini !

Aston Martin dit au revoir à l'une des plus belles GT de l'histoire

--- Le ---

L'Aston Martin DB9 avait remplacé la DB7 en 2003. C'est à son tour de passer la main avec l'arrivée de la nouvelle Aston Martin DB11.

L'Aston Martin DB9, c'est fini !
© Aston Martin ©
RelaxNews

Au terme de près de 13 années de production, Aston Martin dit adieu à sa DB9, l'une des plus belles GT de l'histoire qui avait permis au constructeur britannique de revenir sur le devant de la scène et de rivaliser avec les meilleures Ferrari, Porsche ou Bentley.

De l'Aston Martin DB7 à la DB9

A l'époque elle avait pris le relais de la DB7. Le constructeur a choisi de l'appeler DB9 pour évoquer l'idée d'une révolution plutôt qu'une évolution, mais aussi pour éviter les confusions : la DB8 aurait pu faire référence à ses 8 chevaux, or, elle en affiche 12.

Les neuf derniers exemplaires de ce modèle devenu culte sont sortis des chaînes de production britanniques du constructeur à Gaydon, une usine dédiée à la DB9, à la fin du mois de juillet. Après un mois de repos, la production reprend en ce mois de septembre 2016, mais cette fois pour la nouvelle DB11.

Les 9 derniers modèles déjà vendus

Treize années est une longévité record dans la catégorie super GT. Même si Aston Martin a fait de son mieux pour augmenter la puissance de ce modèle, et de lui ajouter de la connectivité dans l'habitacle, depuis 2010, l'écart entre la DB9 et ses concurrentes n'a cessé de se creuser.

Cela n'a pas empêché ce modèle de garder ses fans jusqu'au bout. Les toutes dernières DB9 sont toutes personnalisées par la Q Division du constructeur, faisant de chaque voiture un modèle unique. Elles ont déjà toutes trouvé preneur.

Lorsqu'elle a été dévoilée en 2003, au Salon de l'auto de Francfort, elle a immédiatement séduit les foules. Un exemple, lors des essais menés par le présentateur de l'émission Top Gear, Jeremy Clarkson, ce dernier est littéralement tombé amoureux de la DB9.



Les dernières Aston Martin DB9 de l'histoire

La voiture de James Bond

L'engouement pour ce modèle était tel qu'il a dopé les ventes du constructeur. En 2003, Aston n'avait réussi à vendre que 1514 voitures. Mais fin 2005, ce chiffre s'est envolé à 4400 pour finir à 6850 en 2007, un record annuel jamais égalé depuis.

Même si le constructeur ne détaille pas les modèles représentant ces ventes, la majorité est constituée de DB9, ou de son homologue plus agressive, la DBS (le modèle que Daniel Craig alias James Bond a entièrement détruit dans Casino Royale et Quantum of Solace).

L'espion britannique était aussi au volant d'une Aston dans le dernier James Bond, Spectre, mais c'était une DB10. Cela permet au constructeur de passer directement au modèle numéro 11 et encore une fois sous-entendre l'arrivée d'un modèle révolutionnaire, comme la DB9 à son époque.

Déjà une voiture de collection

Mais la fin de la production de ce modèle ne signifie pas la mort de la DB9, au contraire. Hagerty, le cabinet expert et assureur de voitures de collection a remarqué que, depuis le milieu de l'année 2015, la demande et les prix de vente des DB9 produites entre 2004 et 2007 est en constante augmentation. La DB9 a donc de belles années devant elle... chez les collectionneurs.

Découvrez la Galerie Photo

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS