Essai : à la découverte du Toyota CH-R

Sexy, tendance, surprenant : le Toyota CH-R a-t-il tout bon ?

--- Le ---

Dévoilé au Salon de Genève 2016, le Toyota CH-R débarque en concessions en cette fin d'année. Nous avons pu l'essayer quelques jours avant sa sortie.

Essai : à la découverte du Toyota CH-R
DR ©
Perrine

Rédactrice auto

Le joyau japonais sorti de l’écrin

Au printemps 2016, lors du dernier salon de l'automobile de Genève, Masculin.com avait eu un vrai coup de cœur pour le C-HR, dernier crossover Toyota.

Présenté tel un joyau dans son écrin, le design inspiré d'un diamant restait très proche de son concept-car. Étonnée, c’est avec les yeux grands ouverts et plein de plaisir que j'ai découvert ce modèle aux airs de Lexus. Un véhicule qui vient bousculer les codes "Toy" – dans un registre bien différent du Hilux –, nous laissant ainsi, sans difficulté aucune, prédire un bel avenir au C-HR.

Un coupé qui cache... un SUV

Mais au fait ça veut dire quoi C-HR ? C'est à Madrid, peu avant son lancement officiel fin novembre, que nous sommes partis essayer ce Coupé Hight-Rider.

À mi-chemin entre la sportivité, l'originalité et la puissance, ce jeune Japonais fait de volumes et de lignes anguleuses est tout simplement sexy. Taillé comme un coupé, notre Toyota cache bien ses proportions quasi identiques à celles d'un Rav 4.

Agréablement surprise par l’habitabilité, j'ai découvert un intérieur spacieux (accentué par un faisceau lumineux qui traverse la planche de bord), bien fini et bien pensé. La position de conduite donne l'impression de dominer la route malgré un centre de gravité plus bas.

Afin de s'adapter à une clientèle exigeante, ce SUV propose plusieurs niveaux de finitions (Active, Dynamic, Distinctive et Graphic) et vient démocratiser la technologie en offrant de série le Toyota safety sens.
En option via le Pack Premium, seront disponibles le Toyota Touch 2 & go ainsi qu'une sono de qualité signée JBL .


Une photo publiée par Masculin.com (@masculin_com) le 1 Déc. 2016 à 5h54 PST


Pas plus joueur, le CH-R !?

Dans le but de procurer une vraie dynamique de conduite, ce C-HR repose sur une excellente base : la plateforme TNGA. Quant aux motorisations, il n'y en a que deux : une hybride (1,8l VVT-hybride 122ch) déjà connue sur Prius 4 et une essence 1,2 l de 116ch. Seule cette dernière motorisation accueillera une transmission intégrale... Et c'est peut-être dommage. Nous remarquerons que le constructeur a fait le choix de ne pas proposer de version diesel.

La motorisation hybride bénéficiera d’un bonus écologique de 750€ alors que le 116 ch essence verra son malus osciller de 150 à 500€.

Caméléon d’un genre nouveau

Pionnier des SUV depuis la sortie de son premier Rav 4, Toyota révolutionne aujourd'hui le segment en proposant un crossover compact qui permet au constructeur de terminer en beauté cette riche année 2016.

Prêt à conquérir de nouveaux clients, c’est par son style que le C-HR donne le change. De 22 900 à 34 500 euros, ce jeune nippon sait aussi bien procurer plaisir de conduite que plaisir des yeux. Tantôt citadin, tantôt baroudeur, entre fiabilité et esthétique, plus besoin de choisir !

Découvrez la Galerie Photo

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS