[ESSAI AUTO] Tesla Model X P100D : bienvenue dans le futur

Le SUV électrique de luxe qui se prend pour un vaisseau spatial

--- Le ---

Avec son design déroutant et ses portes falcon, la Tesla Model X détonne dans le paysage automobile. Mais ce SUV électrique a aussi de sérieux atouts.

[ESSAI AUTO] Tesla Model X P100D : bienvenue dans le futur
© TB - MZ ©
Ludovic Bonnet

Rédacteur en chef
Masculin.com
[Google+]

Est-ce un vaisseau spatial ? Est-ce une voiture ? Est-ce un avion ? Rien de tout ça ! Ou alors, un peu de tout ça : c'est une Tesla Model X P100D. Et j'ai eu le plaisir de l'essayer sur les routes de l'agglomération lyonnaise, à l'occasion de l'ouverture du nouveau centre de service basé à Dardilly. Prêt à embarquer avec moi ? Attachez votre ceinture, car ça va vraiment décoiffer !

La Tesla Model X, un ovni dans le paysage automobile

En découvrant la Tesla Model X, fin 2015, difficile de dire que j'ai été séduit. Autant la berline Model S – mais aussi la future Tesla 3 – m'avait convaincu, autant ce drôle de SUV m'avait laissé sceptique avec son imposant gabarit et ses portes falcon.

Dix-huit mois plus tard, à défaut d'être 100 % sous le charme, je dois dire que ce modèle a réussi à me transporter dans un autre monde. Le futur de l'automobile. Car, que l'on aime Tesla et Elon Musk ou non, il faut reconnaître une chose : la firme américaine fait bouger les choses et sait se montrer innovante. Tant au niveau du design de ses véhicules que des technologies que l'on trouve à bord.

Bref, inutile de s'attarder encore : passons à l'essai de cette voiture 7 places pas comme les autres.


L'autonomie n'est plus un problème

Sur le papier, notre Tesla Model X P100D dispose de deux moteurs électriques, d'une batterie lithium-ion de 100 kWh et d'une autonomie annoncée à 565km. Un chiffre qui correspond aux normes NEDC mais, "dans la vraie vie", on est plus proche des 350km. Ce qui est déjà un très bon chiffre.

On sait en effet que l'autonomie est le principal reproche adressé aux modèles électriques par leurs détracteurs. Mais Tesla apporte ici une belle réponse à ces mauvaises langues et peut compter sur ses Superchargers installés un peu partout en France pour les faire taire définitivement. Avec ces bornes de recharges, 20 minutes suffisent pour retrouver 250 kilomètres d'autonomie supplémentaires.
Autant dire que vous pouvez envisager un Paris-Marseille ou un Lyon-Bordeaux sans peine – et avec deux pauses de 20 minutes – sur le réseau autoroutier français.

Si l'on ajoute à cela que la Model X peut se recharger sur une simple prise de courant domestique (1 heure de charge = 13 kilomètres) et que l'ordinateur de bord vous indique en permanence les bornes les plus proches et l'autonomie restante, on peut affirmer que Tesla a fait disparaître toute "range anxiety", la fameuse "préoccupation d'autonomie".



La Tesla Model X P100D côté pile


La Tesla Model X P100D côté face

De 0 à 100km/h en 3,1 secondes

Ce problème d'autonomie étant désormais éludé, il convient de se pencher sur les performances de la bête. Et, là encore, un chiffre suffit à épater la galerie : la Tesla Model X P100D abat le 0 à 100km/h en 3,1 secondes (et atteint 250km/h en pointe). Plus rapide qu'une Ferrari F-40 et grosso modo autant que l'attraction Rock'n'Roller Coaster Aerosmith de Disneyland Paris – qui n'a besoin que de 2,8 secondes.

Sur l'A6, au péage de Villefranche, aussi bien que sur les routes sinueuses des Monts d'Or lyonnais, l'accélération est brutale et les passagers doivent donc s'accrocher – là où ils le peuvent car les poignées ne sont pas très nombreuses ! Pour le conducteur en tout cas, c'est le pied assuré !

Une vraie voiture de geek...

En dehors de son accélération fulgurante, le SUV Tesla se distingue par un arsenal technologique impressionnant. Cela passe par l'immense écran tactile central de 17 pouces (plus de 43 centimètres !). Toute la voiture est paramétrable ici, de la navigation à la climatisation en passant par l'ouverture des portes ou le réglage des sièges. Si la manipulation reste intuitive, il y a tant d'options que l'on s'y perd parfois un peu.

Au volant aussi, le conducteur dispose d'une incroyable panoplie high-tech. Deux comodos permettent notamment de régler la vitesse adaptative – la voiture module son allure en fonction des panneaux et de la circulation environnante – et surtout le mode Auto Pilot. Si elle n'est pas (encore) 100 % autonome, la Tesla Model X peut évoluer plusieurs minutes sans la moindre intervention humaine. Je ne vous cache pas que cela surprend au départ et que l'on a tendance à vouloir reprendre la main. Pourtant, tout au long de notre essai, pas la moindre fausse note ni la moindre frayeur : notre voiture s'est faufilée sans peine dans le trafic lyonnais de fin de semaine. C'en est vraiment bluffant.

Les amateurs de nouvelles technologies seront tout aussi ravis d'apprendre qu'une application mobile (disponible sur Android et iOS) permet de commander à distance sa voiture – pour la localiser ou la faire sortir de son stationnement par exemple. Toutefois, il serait faux de croire que la Model X n'est qu'un "smartphone sur roues".


Ecran de 17 pouces à bord de la Tesla Model X P100D

...mais aussi une vraie voiture de luxe

Au-delà de son aspect "joujou high-tech", cette Tesla a de quoi impressionner par le confort qu'elle procure aux passagers. Capable d'accueillir 7 personnes, la Model X offre une habitabilité excellente. Et si les rangements ne sont pas très nombreux à l'arrière, la présence d'un profond coffre à l'arrière (jusqu'à 2180 litres en mode six sièges) et d'un autre (de 187l) à l'avant du véhicule – ben oui, on vous rappelle qu'il n'y a pas de moteur – permet d'envisager sereinement des vacances en famille.

Cette habitabilité doit aussi beaucoup aux portes falcon. A la différence des portes papillon, les portes "faucon" s'ouvrent de manière progressive verticalement et horizontalement. Surtout, les nombreux capteurs permettent d'adapter l'ouverture en fonction des obstacles (un mur, une autre voiture, un humain...), si bien que 30 centimètres de débattement en largeur suffisent pour accéder facilement aux places arrière.

Comme beaucoup, j'étais dubitatif à ce sujet, pensant que la Model X était trop encombrante pour se garer en ville ou dans un parking souterrain. Mais ça, c'était avant... Bon, en revanche, on ne pourra rien faire contre les quelque 5,04m de longueur du véhicule qui le rendent moins facile à stationner en ville qu'une Smart ou une Renault Zoé.

A ce stade, cette Tesla Model X P100D ne manque déjà pas d'atouts pour séduire les amateurs de belles voitures. Je n'ai pourtant pas (encore) parlé du plus grand pare-brise du marché, de la présence d'un navigateur web (et d'un abonnement à Spotify) ou encore de la garantie batterie et mécanisme d'entraînement de 8 ans, kilométrage illimité.


On a essayé la Tesla Model X P100D

Mon avis sur la Tesla Model X P100D

Si vous avez lu cet article jusqu'ici – déjà, merci ! –, vous aurez compris que cette Tesla a fini de me séduire. Oui, elle a un physique atypique à l'extérieur. Mais elle est aussi très belle à l'intérieur. Futuriste, luxueuse, confortable, performante : les adjectifs ne manquent pas pour qualifier cette auto.

On pourra toujours lui reprocher de ne pas émettre un joli bruit de V8 (ou autre) à l'accélération, mais qu'importe ! Si l'avenir de l'automobile doit passer par l'électrique, il ne reste qu'à espérer que les constructeurs sauront s'inspirer de Tesla. Avec un tarif plus attractif tout de même : car avec un prix de base à 93 000 euros et un prix avoisinant les 150 000 euros pour notre modèle d'essai P100D, on est loin de l'électrique grand public.


Notre essai de la Tesla Model X P100D

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS