[ESSAI AUTO] : Kia Soul Sport : le SUV puissant... et gourmand !

Le Kia Soul Sport, il boit, donc il est Soul

--- Le ---

Kia muscle son crossover avec une version de 204 ch. Avec cette nouvelle motorisation, le Kia Soul compte bien se rappeler à nos bons souvenirs.

[ESSAI AUTO] : Kia Soul Sport : le SUV puissant... et gourmand !
© AD ©
Alain Daldem

Passionné d'automobile (entre autres) | www.3lezards.com [Google+]

Le Soul est un modèle emblématique pour Kia. Son look décalé a permis de moderniser l’image de la marque, et depuis des années, sa communication à base de hamsters dopés aux hormones fait un tabac outre-Atlantique.

Précurseur sur le secteur des SUVs, il est pourtant bien souvent oublié quand sonne l'heure de l’achat. Qu'à cela ne tienne, Kia ne l’abandonne pas pour autant et lui offre une version délurée et typée sport avec 204ch sous le capot.


Une histoire de famille

Ce moteur est déjà présent sur la Kia Pro Cee’d GT et il est logique de le retrouver sur le Soul Sport, les deux véhicules partageant le même châssis. Il est tout de même osé de proposer une telle version survitaminée pour un véhicule haut sur pattes, mais cela renforce l’image d’enfant terrible du Soul. Une image ici travaillée grâce à une esthétique aguicheuse : la calandre intègre des projecteurs à LED tout ronds et reliés par un liseré rouge, une double sortie d’échappement est présente, et ce Soul est monté sur des jantes en alliage de 18 pouces

Le Soul Sport tient ses promesses...

Mais revenons au coeur de l’engin : son moteur. Sur le papier, les performances sont intéressantes : livré uniquement avec la boite automatique DCT7, le Soul abat le 0 à 100km/h en 7,8s, et atteint une VMax de 200km/h. Et en pratique ? Eh bien les promesses sont tenues ! Voiture arrêtée, pédale d’accélérateur enfoncée, le Soul décolle en faisant vrombir son 4 cylindres et permet une accélération franche (la preuve dans notre vidéo).

D’une façon générale, l’ensemble boite/moteur répond bien et permet de franches relances à tous les régimes ; de quoi surprendre bien des possesseurs de berline se demandant comment notre cube à roulettes à réussi à les déposer si facilement.



Essai du Kia Soul Sport

...mais Kia a encore des progrès à faire

Aussi agréable soit-il, disposant du même châssis que la Pro Cee’d GT, notre Soul possède les mêmes défauts. La plateforme a en effet du mal à encaisser les 204ch, et une accélération franche à basse vitesse va provoquer une importante remontée de couple.

Sur un freinage appuyé, le train arrière va pour sa part avoir tendance à chasser plus que sur des modèles concurrents. Qu’on se le dise, Kia est encore jeune sur le domaine des sportives, et il faudra accumuler de l’expérience pour arriver au niveau de Renault Sport ou de la gamme Ford Performance.

Le coup de pompe

Cela n’empêche pas le Soul Sport d’être amusant à conduire tant il a du répondant. Par contre, on rigole beaucoup moins lors du passage à la pompe : c’est un gouffre ! Donné pour 6,9 litres en consommation mixte, notre parcours mêlant autoroutes et routes secondaires nous a amené à engouffrer 9,75l/100km. La moindre touchette sur l’accélérateur donne soif à notre 1,6 l T-GDI.

Certes, le test nous a amené à pratiquer diverses accélérations, et le mode Sport a été enclenché plus souvent que le mode Eco. Mais à l’usage, tout le monde ferait de même en ayant cette motorisation ! D’autant que le mode Economique tue les performances, et donc l’intérêt de cette version.

Bienvenue à bord !

Le Soul étant un véhicule convivial et familial, terminons par un rapide tour d’horizon de son intérieur. La présentation y est plus que correcte. Pour la touche sportive, on notera la présence d’un volant spécifique à méplat, et de sièges en mêlant cuir et tissu, avec des surpiqures oranges.

L'équipement est complet, mais cela est un point fort de toute la gamme Soul. On trouvera par exemple un volant et des sièges chauffants, le limitateur/régulateur de vitesse, un écran tactile de 8 pouces, la climatisation automatique ou encore un système audio signé JBL. Niveau vie à bord, on ne pourra pas reprocher grand chose au Soul, si ce n’est son volume de chargement de 354 litres, un peu léger pour les départs en vacances.


Intérieur du Kia Soul Sport

Un coup de coeur à assumer

Ce Kia Soul Sport s’avère finalement plus sympa et plus fun que la Pro Cee'd GT avec qui il partage de nombreux éléments techniques. C'est de plus une offre décalée qui permet de rappeler à notre bon souvenir le crossover de Kia que l’on ne devrait pas négliger lors d’un achat, tant il reste bien né.

Concernant cette version plus particulièrement, si elle se distingue par un équipement complet et un confort au quotidien très agréable, on ne peut négliger le coût d'utilisation élevé, d’autant que le prix de vente bondit de 4000€ par rapport à la finition inférieure. On peut craquer pour ce modèle, mais il faudra l’assumer financièrement au quotidien.

Le Kia Soul Sport est disponible à partir de 27 600 euros. La gamme Soul comprend pour sa part la finition Active disponible à partir de 20 600 euros, et Premium commençant à 23 600 euros.

Découvrez la Galerie Photo

Thèmes connexes : essai auto-moto kia SUV
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS