Ford Ranger : le meilleur pick-up de l’année

Une voiture tout-terrain polyvalente au caractère affirmé

Le

Très prisé aux Etats-Unis, le pick-up est un segment automobile relativement marginal en Europe. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir de nombreux aficionados. Ces derniers devraient donc apprécier à sa juste valeur le nouveau Ford Ranger.

Ford Ranger : le meilleur pick-up de l’année
© Ford Motor Company ©

C’est une victoire incontestable : le Ford Ranger vient de recevoir le titre honorifique de « Pick-up international 2013 ». Performances sur route et en tout-terrain, motorisations, sécurité, charge utile et capacités de remorquage : le mastodonte de chez Ford a été unanimement salué dans toutes ces catégories, pouvant ainsi se targuer d’être le meilleur pick-up actuellement disponible sur le marché.

Ce titre a été décerné lors du salon Fleet Transport EXPO 12, à Dublin, en Irlande. Le Ford Ranger devance sur le podium l’Isuzu D-Max et le Volkswagen Amarok.

Une voiture confortable et sûre

Il faut dire que le Ford Ranger a de quoi impressionner. Esthétiquement, déjà, la voiture « en jette ». Imposant et pourtant élégant, le Ranger a été conçu pour être aussi à l'aise sur route que sur les terrains accidentés. Avec une garde au sol de 232 mm, il offre en tout cas une bonne capacité de franchissement, qui se combine à des suspensions optimisées pour un confort à toute épreuve.

L'aspect sécuritaire du pick-up a également été soigné par Ford. Le système de freinage a ainsi été revu et corrigé – notamment pour résister à des températures extrêmes – et l'ESP intègre l’antipatinage sur les quatre roues, le contrôle du taux de lacet,  le système anti-retournement ainsi que le contrôle dynamique de stabilité du véhicule et de la remorque. Au final, le Ranger a passé sans encombre le fameux crash-tesh Euro NCAP, devenant le premier pick-up à décrocher 5 étoiles.

Et sous le capot ?

Sous le capot, le Ford Ranger abrite au choix deux moteurs Duratorq TDCi : le 2.2 litres de 125 ou 150 chevaux et le 3.2 litres de 200 chevaux, associés à une transmission à quatre roues motrices enclenchable.

Enfin, si le constructeur annonce une consommation en baisse, celle-ci avoisine les 9l/100km en cycle mixte, pour des émissions en CO2 de l’ordre de 225g/km pour la version 2.2l de 150 chevaux. Des chiffres certes élevés mais plus qu’honorables pour un véhicule de ce gabarit et une bonne raison supplémentaire de voir ce Ford Ranger élu « Pick-up international 2013 ».

Prix : à partir de 31 900 euros

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS