Ferrolic : quand le réveil devient une oeuvre d'art

Un réveil à l'affichage étonnant grâce à une substance de synthèse

--- Le ---

Ferrolic, c'est le nom de ce réveil vraiment pas comme les autres qui utilise du ferrofluide pour afficher l'heure. Le résultat est captivant.

Ferrolic : quand le réveil devient une oeuvre d'art
© Zelf Koelman ©

On connaissait déjà le réveil qui vous tire du lit grâce à de bonnes odeurs. Avec Ferrolic, voici un concept tout à fait différent, mais pas moins insolite. Le designer Zelf Koelman a effectivement souhaité réinventer notre conception du réveil. Grâce à la puissance des champs magnétiques, l'affichage du Ferrolic en fait un véritable tableau vivant.

Les ferrofluides au service du design

"J'ai inventé Ferrolic car j'ai une forte fascination pour la magie des ferrofluides", explique Zelf Koelman sur son site internet. On peut comprendre le designer néerlandais : le liquide noir dessinant de manière harmonieuse les formes et les chiffres du Ferrolic est hypnotisant.

Qu'est-ce qu'un ferrofluide ? Il s'agit d'une solution de synthèse chargée en nanoparticules magnétiques. Grâce à ses propriétés uniques, ce liquide découvert par un ingénieur de la Nasa interagit avec un champ magnétique. Le résultat est saisissant : avec le Ferrolic, vous vous lèverez simplement pour admirer ce jeu de formes sur le mur de votre chambre.



Réveil Ferrolic

Un réveil de rêve... à un prix prohibitif

Le Ferrolic peut, par ailleurs, être contrôlé à distance : son utilisateur peut programmer les formes et textes ainsi que leur transition de son ordinateur. Bonne nouvelle, cette merveille de design est d'ores et déjà disponible en précommande. Mais il vaut mieux ne pas regarder à la dépense : il vous faudra débourser 7500 euros pour acquérir un Ferrolic.

Pour le moment, seule une série de 24 réveils est prévue. Une campagne de financement Kickstater est à venir pour assurer une production plus grande : il faudra donc s'armer de patience pour se réveiller au rythme des mouvements harmonieux du Ferrolic.


A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS