Un magnifique village à vendre pour près de 9 millions d'euros

Qui veut devenir le boss de Tarraleah... en Tasmanie ?

--- Le ---

Florissante dans les années 1920, la bourgade de Tarraleah, avec ses jolies maisons et son lac, est à vendre pour 8,8 millions d'euros. Qui n'en veut ?

Un magnifique village à vendre pour près de 9 millions d'euros
DR ©

Il y a quelques semaines, nous vous proposions de devenir l'heureux propriétaire d'un village entier dans le Dakota du Sud. Aujourd'hui, nous partageons avec vous une autre opportunité immobilière si vous avez envie de partir au bout du bout du monde ! Un village pittoresque de Tasmanie, ses dizaines de maisons, son lac poissonneux et ses 35 têtes de bétail sont en effet en vente pour 13 millions de dollars australiens (8,8 millions d'euros). Une offre qui a déjà suscité de l'intérêt jusqu'en Chine et à Singapour.


Un terrain de 145 hectares

"Je n'ai jamais eu de village à vendre auparavant", explique l'agent immobilier John Blacklow, chargé de trouver preneur pour ce terrain de 145 hectares (soit quelque 170 terrains de foot!) où se trouve le village de Tarraleah, en plein coeur de l'île du sud de l'Australie.

Cette localité née dans les années 1800, s'était ensuite bien développée dans les années 1920 et 1930, pour héberger les quelque 2000 employés d'une centrale hydroélectrique.

Mais l'automatisation des barrages et centrales de Tasmanie a graduellement réduit le besoin d'une présence humaine permanente et les infrastructures de Tarraleah se sont progressivement dégradées.
Julian Homer, un promoteur immobilier, a finalement racheté et restauré le village et ses bâtiments art-déco.
"Il a achevé un programme de rénovation de 13 ans", a expliqué M. Blacklow. "Toute la ville – ses 33 bâtiments – a été refaite en respectant de très hauts critères."


Aux alentours de Tarraleah


Une destination idéale pour les vacances

"Le village est prêt pour sa reprise par un agent qui souhaiterait continuer à l'exploiter à des fins touristiques."
Tarraleah, qui génère actuellement un chiffre d'affaires de 2,1 millions de dollars australiens, n'a aucun résident permanent, à part le personnel qui entretient les infrastructures touristiques.

Au cours de vacances à Tarraleah, on peut profiter de parties de pêche à la truite ou au saumon, effectuer des randonnées, jouer au golf et tenter d'observer canards sauvages, kangourous, wallabies et diables de Tasmanie.

Depuis la mise de l'annonce sur le marché, M. Blacklow dit avoir été contacté par des acheteurs potentiels -des individus mais aussi des entreprises- provenant d'Australie, mais aussi de Chine, Hong Kong et Singapour.


Plan de Tarraleah, 1863

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS