Quand le street art transforme le paysage urbain

Edgar Mueller, un artiste vertigineux

--- Le ---

Edgar Mueller traverse les rues du monde en jouant avec les perceptions des spectateurs. À couper le souffle.

Quand le street art transforme le paysage urbain
© Jens Jeppe ©

Le street art, l’art dans la rue

Comme son nom l’indique, le street art, mouvement d’art contemporain, utilise le cadre urbain. Cet art moderne revendique la place de l’art dans la rue et pour la rue et utilise l’environnement lui-même comme une des composantes artistiques. Si le graffiti est l’une des composantes du street art, les créations d’Edgar Mueller rentrent dans une autre catégorie.

De l’adolescent talentueux au Maestro Madonnari


Edgar Mueller, artiste allemand originaire de la Ruhr, âgé aujourd’hui de 41 ans, a commencé à participer à des compétitions internationales de street art dès l’âge de seize ans. Il s’est illustré à dix-neuf ans en proposant une copie du « Jésus à Emmaüs » du Caravage. Il a poursuivi avec la représentation d’œuvres de grands maîtres, reliant ainsi la tradition classique et l’aspect moderne du street art. Il détient le titre de Maestro Madonnari, obtenu au festival de Grazie, l’un des plus grands festivals de street art, qui ne décerne ce titre qu’à peu d’artistes.

 

Stree art - Oeuvre d'Edgar Mueller à Hong-Kong - © Wandmaler

Peintre illusionniste

Edgar Mueller se consacre désormais à la peinture de paysages en 3D et se définit comme un « peintre illusionniste », inspiré par les travaux de Kurt Wenner et Julian Beever. Ses dessins transforment la perception du spectateur en créant l’illusion d’un autre décor. L’œuvre est interactive, intégrant la présence des passants.

Les projets qu’il a réalisés comportent des séries sur le thème des crevasses, des chutes d’eau ou encore des créatures fantastiques. Edgar Mueller a créé dans de nombreux pays, faisant du monde entier un élément de son art. Un de ses prochains projets se tiendra au Japon, en août 2013. Ses oeuvres sont visibles sur son site Metanamorph.com.

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS