Masculin.com  ››  Culture  ››  Cinéma & TV  ››  Inferno : notre critique

Inferno : notre critique

Tom Hanks revient au cinéma dans la peau de Robert Langdon

--- Le ---

Après Da Vinci Code et Anges et Démons, Ron Howard adapte un nouveau roman de Dan Brown, Inferno. Toujours avec Tom Hanks pour résoudre des énigmes.

Inferno : notre critique
© Columbia Pictures ©

Fin d'année 2016 chargée au cinéma pour Tom Hanks. Avant d'incarner un pilote d'avion héoique dans le prochain film de Clint Eastwood, Sully (sortie en salles le 30 novembre 2016), endosse une nouvelle fois le costume de Robert Langdon dans Inferno. Un personnage non moins héroïque qu'il connaît très bien, après lui avoir prêté ses traits dans Da Vinci Code puis Anges et Démons.

Bienvenue dans l'Enfer de Dante

Vous l'aurez compris, Inferno est donc le troisième long-métrage inspiré par un roman de Dan Brown. Une fois encore, le célèbre professeur Langdon, prof d'histoire de l'art à Harvard et spécialiste de symbologie religieuse, va tenter de résoudre un complot et sauver le monde. Après Paris et Rome, c'est à Florence que nous retrouvons ce brave professeur. Salement amoché et partiellement amnésique. Pour ne rien arranger, il se fait rapidement tirer dessus – une manie, chez lui – et doit s'échapper coûte que coûte, en compagnie du docteur Sienna Brooks. S'ensuivent alors tout un tas de péripéties, inspirées par l'Enfer de Dante et la renaissance italienne, dans le but de sauver la vie de 4 milliards d'humains. Rien que ça !

Une excellente adaptation du livre...

Si l'on adopte un point de vue basique, Inferno est une excellente adaptation. Fidèle à l'esprit du livre écrit par Dan Brown, le film réalisé par Ron Howard reprend les ingrédients qui ont fait le succès des deux premiers volets. Mais aussi les défauts de ces précédents opus. D'ailleurs, c'est bien là que le bât blesse : avait-on vraiment envie de voir ce roman adapté au cinéma ? Car si Da Vinci Code avait surpris les lecteurs du monde entier à l'époque, la recette est aujourd'hui largement éculée.



Omar Sy dans Inferno

...mais un film sans surprise

Comme le livre, Inferno le film ne renouvelle pas le genre. Mais comme le livre, il se laisse apprécier passivement, sans trop de temps morts. Tom Hanks fait du Tom Hanks et ne sort pas de sa zone de confort. Face à lui, Felicity Jones confirme tout le bien que l'on pensait d'elle dans la peau de la mystérieuse Sienna Brooks – et on la retrouvera très bientôt à l'affiche de Rogue One, le spin-off de la saga Star Wars. Omar Sy est également au casting, mais son rôle n'est guère plus épais que celui de Jean Reno dans Da Vinci Code...

Parmi les points positifs, il faut tout de même citer l'effort fourni sur la photographie, nettement plus travaillée que dans les deux premiers volets. C'est notamment le cas au début du film, quand notre pauvre professeur Langdon souffre de visions. Pour le reste, Inferno est un film sans grand relief, ni surprises. Bref, comme un livre de Dan Brown, en fait...

Sortie le 9 novembre 2016
Durée : 2h02
De Ron Howard
Avec Tom Hanks, Felicity Jones, Ben Foster, Omar Sy, Sidse Babett Knudsen...

Note du film : ★★☆☆☆


Découvrez la Galerie Photo

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS