Les Trois Frères, le retour : un film avec ou sans patate ?

Les Inconnus ont-ils réussi leur retour au cinéma ?

Le

Dire que le retour des Inconnus au cinéma était attendu est un doux euphémisme. Mais que vaut la suite des Trois Frères, qui sort en salles ce 12 février ?

Les Trois Frères, le retour : un film avec ou sans patate ?
© Pan-Européenne - Pamela Duhesme ©

En 1995, les Inconnus frappaient un grand coup au cinéma en sortant Les Trois Frères. 6,8 millions d'entrées et un César de la meilleure première œuvre 1996 ont fait de cette comédie un film culte pour toute une génération. Didier Bourdon, Bernard Campan et Pascal Légitimus, alias les Inconnus, étaient alors au sommet de leur gloire.

Depuis, du temps a passé. Beaucoup. Et chaque membre du trio a poursuivi sa carrière de son côté. Mais depuis de longues années déjà, nombreux sont ceux qui militaient pour une reformation des Inconnus, à la scène ou sur grand écran. C'est désormais chose faite, puisque Les Trois Frères, le retour sort en salles ce 12 févier 2014. Forcément, le film et ses 3 stars seront attendus au tournant...

Il y a quelques années, on se souvient que la critique n'avait pas épargné Les Bronzés 3, même si le film avait cartonné au box-office. Les Inconnus suivront-ils donc la trace de la bande du Splendid. C'est (peut-être) leur destin...

Une comparaison inévitable

Cette suite risque en effet de souffrir de la comparaison avec Les Trois Frères premier du nom. Certes, dès les premières secondes du film, c'est avec un immense plaisir que l'on retrouve la fratrie Latour. Et on se rend vite compte que, malgré les 18 ans écoulés, peu de choses ont changé pour Pascal, Bernard et Didier. Toujours immatures et toujours losers. On ne se refait pas !

"Ils ont évolué sans évoluer", nous explique ainsi Pascal Légitimus, que nous avons pu rencontrer en marge de la sortie du film. Et Bernard Campan de surenchérir : "Les trois personnages retrouvent les mêmes situations. C'est encore une fois leur mère qui les rassemble et il va leur arriver tout un tas de choses pas toujours très simple."


Un film qui manque parfois de rythme

Ces parallèles entre les deux films – et avec d'autres sketches des Inconnus – font obligatoirement sourire, surtout dans la dernière partie du film. On pense surtout à l'infirmière Marie-Thérèse, au retour du fils Mickaël, à la participation à un jeu TV pour gagner de l'argent... Dans ces moments-là, la magie opère toujours.

Mais il faut reconnaître que tout cela manque de rythme. On ne rit pas aussi souvent que dans le premier volet, les dialogues semblent moins percutants. C'est aussi la façon dont est traité le scénario du film qui veut ça, avec l'évocation du trafic de drogue et de l'adolescence...


Une suite aux Trois Frères, une bonne idée ?

Alors, on se demande si les Inconnus n'auraient pas mieux fait de réaliser un film sans aucun lien avec Les Trois Frères. Une question que se sont aussi posée les trois "frangins", comme l'explique Didier Bourdon : "On cherchait une idée de film avec trois personnages. On voulait aussi un film qui se passe en France... Et malgré toutes les idées que l'on a eues, il nous a finalement paru évident qu'il fallait tourner une suite des Trois Frères. Alors, bien sûr, on a eu des moments de creux et de doute, mais on s'est dit que le fait que le 2 sorte 18 ans après le premier pouvait être un atout."

En attendant un retour sur scène ?

Un atout mais aussi un sacré défi à relever. Bourdon, Campan et Légitimus en sont conscients. Et si leur nouveau bébé n'est pas exempt de défauts, on ne peut qu'être heureux de ce retour au premier plan... qui en appellera peut-être un autre. Sur scène, cette fois.


A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS