Jackie Chan, l'homme aux 100 films

Le maître du kung fu burlesque

Le
© U.S. Navy photo by Photographerís Mate 3rd Class Lee M. McCaskill / © DR / © Creative Commons - Siebbi ©

Cascadeur, clown et grand maître d'arts martiaux : Jackie Chan est un personnage hors norme dans le monde cinématographique. En 40 ans de carrière et 100 films, il a dépassé son modèle Bruce Lee en popularité et conquis Hollywood. Retour sur l'épopée du « Chinois ».

Jackie Chan, l'homme aux 100 films
Dans l'ombre du Dragon, à Hong Kong
Opération dragonNé à Hong Kong, Jackie Chan – de son vrai nom Chan Kong Sang – grandit en pleine transformation du paysage cinématographique hongkongais. Sous l'impulsion du studio chinois « Shaw Brothers », les films de Kung Fu conquièrent les salles obscures au tournant des années 1970. Après 10 ans d'apprentissage des arts martiaux, il joue ses premiers rôles, dans l'ombre – immense – de Bruce Lee. Avec quelques passages éclairs dans des films devenus cultes : La Fureur de vaincre et Opération dragon.

La traversée du désert
et les premiers succès


A l'affiche au côté du « Big Boss », Jackie Chan prend du galon. On lui confie le rôle vedette dans un film de kung fu à petit budget (Le Petit Tigre de Canton) qui fait un flop au box office hongkongais en 1973. Désabusé, il tourne dans une comédie pour adulte en 1976, avant de rejoindre brièvement ses parents en Australie, où il trouve son nom de scène.

Jackie Chan

L'année suivante, sa trajectoire croise enfin celle du réalisateur et chorégraphe spécialisé dans les arts martiaux, Yuen Woo-ping. Du jour au lendemain, Jackie Chan devient une star en Asie avec ses rôles titres dans « le Maître chinois » et « le Chinois se déchaîne ». Deux films d'art martiaux qui illustrent le « style Jackie Chan », alias le « Chinois ».

 
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS