Festival de Cannes 2008 : les stars n'en font qu'à leur tête

Un festival de caprices

Le
Festival de Cannes 2008 : les stars n'en font qu'à leur tête
Par

Le Festival de Cannes n'est pas que le rendez-vous mondial du cinéma. La manifestation se distingue aussi par un défilé ininterrompu de stars, plus ou moins capricieuses. Morceaux choisis d'hier à aujourd'hui.

Palais des Festival, CannesLes capricieux
Les stars ont des goûts tranchés qu'elles aiment faire respecter, et les hommes sont loin d'être les derniers à se distinguer. En 1954, le réalisateur espagnol Luis Bunuel ouvre le bal en exigeant qu'un menuisier lui taille une planche de bois sur mesure en échange de son matelas jugé trop mou.

Depuis ses débuts, Catherine Deneuve ne descend pas dans un palace cannois sans que des pivoines blanches, ses fleurs préférées, garnissent sa chambre d'hôtel. Quant à Cher, elle a ordonné en 1985 que le Carlton lui procure un piano à queue sur lequel elle puisse jouer toutes les nuits dans la salle de restaurant vidée pour l'occasion.

Montée des marches de Madonna en 1991En 1991, c'est au tour de Madonna de débarquer sur la Côte d'Azur pour présenter le sulfureux In bed with . Elle prend alors ses quartiers au Palace Eden Roc et fait sortir tous les clients de la piscine pour pouvoir nager seule. En 1996, le cinéaste américain Spike Lee aurait fait louer un faisceau satellite pour assister à la retransmission d'un match de basket.
Les excentriques
En 1953, Pablo Picasso obtient une dérogation au smoking et apparaît revêtu d'une peau de mouton pour l'ouverture du Festival.
En 1959, c'est au tour de Kim Novak d'exiger un vison pour aller au Palais des Festivals, alors que le thermomètre affiche 25°C.
Plus récemment, Nicole Kidman fait faux bond à la maison Dior fière de lui fournir une tenue blanche pour la présentation de Moulin Rouge en 2001. La star préfère se glisser finalement dans un ensemble noir Yves Saint-Laurent.
Les rebelles
En 1964, Sophia Loren fait un scandale pour ne pas monter dans le char qui l'attend à l'aéroport de Nice à l'occasion de La Chute de l'Empire romain.
Isabelle Adjani arrive, elle, avec plus d'une demi-heure de retard sur le plateau de Patrick Poivre d'Arvor pour le journal de 20 h de TF1 en 1997.
Le réalisateur danois Lars von Trier fait supprimer le générique du Festival de Cannes en ouverture de son film Dancer in the dark en 2000.
La jeune Scarlett Johansson refuse d'assister à la cérémonie d'ouverture du Festival de Cannes en 2005. Elle voulait se préserver en vue de sa montée des marches le lendemain.

Crédits photos :
Palais des festivals : © Fred - Fotolia.com
Madonna : DR

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS