24 Heures du Mans : une victoire pour l’Histoire

L’Audi R18 e-tron quattro, première voiture hybride à triompher

Le

Audi a réalisé un superbe triplé aux 24 Heures du Mans 2012. Mais plus qu’une simple victoire, on retiendra surtout que c’est la première fois qu’une telle course est remportée par une voiture hybride.

24 Heures du Mans : une victoire pour l’Histoire
© Audi AG ©

La course automobile vient-elle d’entrer dans une nouvelle ère ? Ce week-end, Audi vient en tout cas d’y contribuer en remportant la mythique course des 24 Heures du Mans avec une voiture propulsée par une motorisation diesel hybride. La firme aux anneaux avait déjà démontré par le passé qu’il était possible de s’imposer dans la Sarthe avec des moteurs innovants, notamment en 2001 avec son bloc TFSI combinant suralimentation et injection directe d'essence ou encore en 2006 avec son moteur diesel. Mais cette année 2012 marque une nouvelle étape, avec cette victoire hybride.

Trois Audi sur le podium, dont deux hybrides
L’Audi R18 e-tron quattro n°1, pilotée par le trio André Lotterer - Marcel Fässler - Benoît Tréluyer – déjà vainqueur en 2011 – a fait preuve d’une solidité à toute épreuve, lors de ces 24 Heures. Audi peut être fier de son bébé, d’autant que c’est l’autre prototype e-tron qui monte sur la deuxième marche du podium, piloté Kristensen-Capello-McNish. Et pour compléter le tout, c’est encore une Audi, la R18 Ultra du trio Jarvis-Bonanomi-Rockenfeller, qui décroche la troisième place.

Victoire historique et expertise technologique
Avec un tel résultat, les dirigeants d’Audi avaient du mal à cacher leur joie, hier : « En obtenant ce nouveau succès dans la plus importante course d’endurance au monde, nos ingénieurs ont démontré leur expertise technologique de façon particulièrement impressionnante, » a commenté Rupert Stadler, Président du Directoire Audi.

Même son de cloche du côté du Dr. Wolfgang Ullrich, le patron d'Audi Motorsport : « Il s’agit sans aucun doute d’une victoire historique pour Audi. Nous avions été les premiers à gagner au Mans avec un moteur essence à injection directe TFSI puis avec un moteur diesel. Audi, aujourd’hui, signe la première victoire d’un véhicule hybride dès sa première participation au Mans et en réalisant un doublé de surcroit. C’est une grande performance de la part de toute l’équipe, obtenue avec le support du département de développement technique Audi avec lequel nous collaborons toujours étroitement. »

Cela permet par ailleurs de justifier pleinement le slogan de la firme d’Ingolstadt, « Vorsprung durch Technik », doit « le progrès par la technique ». Fiable, le « système 4 roues motrices du futur », comme se plaisent à le présenter les dirigeants de la marque, est donc tout aussi performant. De là à imaginer que la motorisation hybride va pouvoir se généraliser dans la course automobile, il n’y a qu’un pas. Ainsi, pourquoi ne pas imaginer à l’avenir des grands prix de F1 avec des bolides hybrides voire électriques ?

Et la concurrence dans tout ça ?
Du côté des rivaux d’Audi, tout le monde pense déjà à 2013. Après s’être bien défendu, Toyota a dû baisser les armes suite à deux incidents de course. Peugeot, absent cette année pour des raisons budgétaires mais aussi grand défenseur de la motorisation diesel hybride, pourra peut-être aussi regretter cette absence… De quoi leur donner de revenir au Mans dès l’an prochain ? Quoi qu’il en soit, les Audi R18 e-tron quattro attendront leurs adversaires de pied ferme.

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS