Oscar Pistorius : un athlète dans l’Histoire

Amputé des deux jambes, il sera aux Jeux Olympiques à Londres

Le

Amputé des deux tibias, l'athlète sud-africain Oscar Pistorius sera en lice aux JO 2012 dans le cadre du 400m et du relais 4x400m. Une belle récompense pour un homme définitivement hors des normes.

Oscar Pistorius : un athlète dans l’Histoire
© Kastom / © Erik van Leeuwen / © Mugler - Pepe.botella ©

Qui aurait pu croire, le 22 novembre 1986, que le petit Oscar deviendrait une star planétaire quelques années plus tard et qu’il serait engagé aux Jeux Olympiques ? Certainement pas ses parents. A cette date, Oscar Pistorius voit le jour à Pretoria, en Afrique du Sud.

Du rugby à l’athlétisme

Tout va bien... ou presque. Né sans péronés, Oscar Pistorius est amputé des deux tibias à l’âge de 11 mois. On a connu des départs dans la vie plus heureux. Mais le jeune garçon grandit et se forge un mental à toute épreuve. Il découvre aussi les joies de l’athlétisme handisport. Enfin, avant cela, il s’était déjà essayé au rugby… avant de se blesser au genou. C’est donc à 16 ans qu’il se met à fouler le tartan.

C’est en 1996 qu’Oscar Pistorius utilise pour la première fois des prothèses en carbone. Des prothèses qui lui vaudront quelques années plus tard le surnom de « Blade Runner », le coureur aux lames alors que le principal intéressé n’hésite plus à se qualifier de la « chose sans jambes la plus rapide au monde ». C’est qu’il ne manque pas d’humour Oscar. Ni de talent.

Les prothèses de la controverse

A 18 ans, Pistorius participe aux Jeux paralympiques 2004, à Athènes et décroche la médaille de bronze du 100m catégorie T44 – celle des coureurs amputés d’un seul membre. Il remporte également la médaille d'or du 200m. Mais cela ne lui suffit pas. En 2008, à Pékin, il s’offre carrément un triplé 100m / 200m / 400m. Mais là encore, Oscar Pistorius en veut plus : il veut participer aux JO en compagnie des athlètes valides.

En 2008, il rate les minimas pour 70 centièmes de secondes. La même année, des chercheurs américains prétendent par ailleurs que les prothèses en carbone qu’il utilise lui procurent un avantage par rapport aux autres coureurs (moins de fatigue, davantage de ressort…). Après un long débat et une sacrée controverse, Oscar Pistorius est définitivement accepté parmi les athlètes valides.

 

Oscar Pistorius

Récompense suprême en 2012

En 2012, celui qui est aussi l’égérie du parfum A*Men de Mugler (!) réalise une première fois les minimas pour participer au 400m de Londres… mais le comité olympique sud-africain lui demande de réitérer cette performance pour pouvoir participer aux JO. Pistorius échoue… mais le même comité le repêche finalement pour participer non seulement au 400m, mais aussi au relais 4x400m. Une belle récompense pour celui qui défendra aussi sa triple couronne lors des Jeux paralympiques.

La devise de Pierre de Coubertin prend en tout cas ici tout son sens. Pour Oscar Pistorius plus que pour tout autre athlète, l’essentiel, c’est de participer...

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS