La sombre Traversée de Michael Youn

Du Morning Live au thriller psychologique, il n’y a qu’un pas

Le

Exit le trublion Michael Youn. Dans la Traversée, l’acteur dévole son côté le plus torturé et livre une performance de premier choix aux côtés d’Emilie Dequenne.

La sombre Traversée de Michael Youn
© Patrick Müller ©

Un jeune couple et leur petite fille de 8 ans passent leurs vacances au fin fond de l'Ecosse, près d'une plage. La fillette disparait. L'enquête ne donne rien… Au sein du couple, l'onde de choc fragilise le père, qui, séparé de la mère, s'autodétruit.

Deux ans plus tard la fillette réapparaît mais ne parle plus. Lui part retrouver son enfant sur le maudit lieu de villégiature avant de la ramener en France. Une traversée qui sera loin d’être de tout repos.

Un film prenant et surprenant jusqu’à son dénouement

Dans la veine des thrillers psychologique, la trame de l'histoire de la Traversée et les personnages se dévoilent peu à peu. Toutes les idées établies sont sans cesse bousculées jusqu'au dénouement final du film. Du côté du casting, la vraie réussite est celle du changement de registre pour Michaël Youn dans un rôle intense, et puissant de dramaturgie… celui d'un père dont la fille est perdue. Emilie Dequenne nous avait, elle, déjà prouvé l'étendue de son talent dans ce registre. L’autre révélation du film est Fanny Valette, dans ce personnage de rock-star apparaissant subrepticement, et omniprésente dans l'intrigue.

La Traversée se révèle un thriller d'excellente facture, aussi bon que ses modèles américains au dénouement final surprenant, tels que le Sixième Sens, ou Shutter Island.

Sortie en salles le 31 octobre 2012
Note de la rédaction : ★★★★☆



A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS