Une nouvelle (et dernière ?) chance pour Clint Eastwood

Un vieil homme + Justin Timberlake + du base-ball = un film réussi ?

Le

Après le flop du film Au-delà, Clint Eastwood revient devant la caméra pour Une nouvelle chance. Un film au titre évocateur qui permet de découvrir un monsieur Eastwood digne de celui qui avait brillé dans Gran Torino.

Une nouvelle (et dernière ?) chance pour Clint Eastwood
© Warner Bros. France ©

Le nom de Clint Eastwood s'affiche de façon énorme sur l'affiche. Le film lui ressemble, et pourtant Clint n'en est que l'interprète principal. Bon pas que, Malpaso, sa société de production est derrière ce film. Mais la réalisation est, elle, celle de Robert Lorenz, un proche d'Eastwood.

Clint, Gus, même combat

Cette nouvelle chance est d'abord celle donnée à Gus, ce sélectionneur de base-ball, de se retrouver proche de sa fille dont il a rarement été proche depuis le décès de son épouse. Et ce au moment où il commence à donner quelques signes de fatigue... c'est d'abord de cela dont il est le sujet ici.

Justin Timberlake est du casting et vient apporter une touche de romance dans sa relation avec cette même Mickey... la fille de Gus.

Relève assurée ?

Le drame prend, accompagné de quelques seconds rôles de qualité, parmi lesquels John Goodman ou Robert Patrick. Pourtant, à aucun moment, on ne vibre des aventures de nos personnages bien que la réalisation soit belle et simple.

L'important pour Clint Eastwood était peut-être ailleurs : s'assurer à son grand âge, et avec un talent intact malgré le flop d'Au-delà – pour un film sur le tsunami, préférez The Impossible –, que la relève était belle et bien assurée. Sur ce point, Clint peut partir tranquille. Ou, plus probablement, repasser derrière la caméra pour nous proposer un prochain film comme il sait si bien les faire.

Sortie en salles le 21 novembre 2012
Note de la rédaction : ★★★☆☆



A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS