Le top des meilleurs abris pour survivre à la fin du monde

De la villa de luxe au bunker ultra-sécurisé

Le

Ca y est, la fin du monde est prévue aujourd’hui. Certains semblent bien partis pour s’en sortir, en disposant d’abris capables de résister à tout ou presque.

Le top des meilleurs abris pour survivre à la fin du monde
Data center antinucléaire de Pionen à Stockholm / © AFP PHOTO - JONATHAN NACKSTRAND ©

C’est peut-être la dernière fois que vous lisez de votre vie. Mais probablement pas. Enfin, si la fin du monde intervient bel et bien ce 21 décembre 2012, vous aurez au moins eu le temps de découvrir les meilleurs abris pour résister aux plus grands cataclysmes de notre époque.

La data center antinucléaire de Pionen, Suède

Cet abri datant de la guerre froide a accueilli des serveurs Wikileaks en 2010. Situé à Stockholm, à 30 mètres sous terre, il est équipé de meubles design, d'un éclairage solaire et abrite même plantes artificielles et  fontaines. Si son accès est difficile, l'endroit est cité sur le forum Abovetopsecret parmi les meilleurs endroits pour survivre à la fin du monde.

Villa Vals, Suisse

Enterrée sous terre à flanc de montagne suisse, la luxueuse Villa Vals dispose de toutes les installations nécessaires à la survie. Dix personnes peuvent y loger et l'on y trouve des lits king size, une bibliothèque bien fournie, ainsi qu'un espace télé. Les équipements fonctionnent à l'énergie hydroélectrique. Le bunker figure dans une sélection des meilleurs refuges de fin du monde, effectuée par Flavorwire.

Abris antiatomique des monts Adirondacks, Etats-Unis

Caché sous un douillet chalet des Adirondacks, ce silo souterrain datant de la guerre froide est équipé d'une porte blindée, d'un espace aménagé de plusieurs étages aux murs très épais et d'une sortie de secours. Le Daily Mail l'a fait figurer parmi ses meilleures solutions de retrait pour survivre à la fin du monde. 

Bunker de Bad Neuenahr-Ahrweiler, Allemagne

Cet abri atomique peut accueillir 3000 personnes pendant 30 jours. Récemment restauré, il possède désormais une espace médical et un sas de décontamination. Selon Viola.bz, il s'agit de l'un des « Meilleurs bunkers pour 2012 ».

Bunker Greenbrier, États-Unis

L'existence de cet abri datant de l'ère Eisenhower n'a été révélée au public qu'en 1992. Une partie de ses locaux peut aujourd'hui être visitée. Capable d'accueillir 1100 personnes, le bunker Greenbrier dispose d'un sas de décontamination, ainsi que d'une petite clinique. A ses plus beaux jours, il disposait d'une cafétéria, d'un laboratoire et d'infrastructures pour produire de l'énergie. C'est l'un des favoris du site Doomsdayjesters.com.
greenbrier.com

Beijing Underground City, Chine

Également connu sous le nom de Dixia Cheng, ce réseau complexe de tunnels s'étend sous la capitale chinoise et a été bâti en 1970 pour parer à l'éventualité d'une guerre nucléaire. Au total, 85km de tunnels étaient accessibles à une époque via 90 passages disséminés dans des magasins de Pékin. Au plus fort des tensions politiques, l'endroit disposait de restaurants, de cliniques, d'écoles, de théâtres et même d'une patinoire. Cela en fait un endroit idéal pour attendre que se termine la journée du 22 décembre 2012. Véritable ville sous la ville, l'endroit est l'un des favoris du site Urbanprepping.com.

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS