Découvrez la mystérieuse cité engloutie d'Epecuen

Les vestiges d’une date apocalyptique vus par Romain Veillon

--- Le ---

En Argentine, la cité d'Epecuen a disparu sous les eaux en 1985, suite à des pluies torrentielles. Regardez comment la ville a refait surface aujourd'hui.

Découvrez la mystérieuse cité engloutie d'Epecuen
© Romain Veillon ©

Epecuen, 10 novembre 1985

Quelque part, en Argentine, une ville réapparaît, après une "hibernation" de 30 ans. Celle-ci a débuté un 10 novembre 1985, sous des pluies torrentielles. Epecuén, puisque c'est de cette ville qu'il s'agit, était alors une destination prisée.

Construite dans les années 20, elle attirait des milliers de touristes, chaque année. Ceux-ci se plaisaient à se baigner dans les eaux du lac du même nom. En effet, "epe cuen", comme on l'appelle en langue mapuche, est un lagon aux eaux saumâtres. La concentration en sel y est même supérieure à celle de la Mer morte.

Dans la foulée, hôtels, discothèques et autres aménagements fleurissent : Epecuen deviendra une ville touristique majeure. Elle le sera jusqu'à cette date fatidique.


La cité engloutie d'Epecuen vue par Romain Veillon


Epecuen ou la renaissance d'une cité perdue...

Un film sur l'histoire de la ville pourrait s'intituler ainsi. À la faveur de la sécheresse, les eaux s'y sont retirées. Epecuen réapparaît, blanchie par le sel.

Avec elle, un flot de souvenirs ressurgissent : ceux d'une vie bercée par les danses, la joie de vivre, l'ambiance festive... Octogénaire, Pablo Novak est le seul à y être revenu. L'homme a toujours pensé que les eaux se retireraient. Aujourd'hui, il prend plaisir à la redécouvrir, perché sur sa bicyclette. D'autres comme Norma Berg reviennent juste périodiquement. Ancienne employée de l'Office du Tourisme, elle avait 23 ans le jour de la tragédie. Tout comme Pablo, revoir Epecuen dans cet état la rend triste. Mais elle préfère voir sa ville natale à travers le prisme de ses années fastes ; celles de Bim-Bam-Bum et des fêtes d'été...

Le photographe Romain Veillon, lui, en a rapporté des clichés saisissants, confirmant son attirance pour les lieux abandonnés, après ses superbes photos réalisées à Kolmannskuppe, en Namibie.

Découvrez la Galerie Photo

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS