Affichage des résultats 1 à 2 sur 2
  1. #1
    Membre du Forum Masculin.com
    Date d'inscription
    mai 2017
    Messages
    2

    Par défaut Résumé de mon évolution.

    Bonjour à tous,

    Je pense que ce thread sera assez long, n'hésitez pas à prendre quelque chose à boire pour passer le temps, j'ai pas mal de choses à raconter.

    Comme je l'avais annoncé dans mon post de présentation ( http://www.masculin.com/forum/présentationn-t40677.html) , je cherchais un endroit qui me permette, de façon à peu-près anonyme, de m'exprimer sur différents sujets qui sont importants à nos yeux, nous les hommes.

    J'ai besoin de m'exprimer car je pense avoir passé, à 23 ans, un cap important de ma vie et le début d'un changement de caractère, tant au niveau personnel qu'avec autrui.

    J'ai 23 ans, et encore pas grand-chose en poche. Pas de diplôme, pas de copine, pas de vraie responsabilité, pas de forme physique. Et je commencais à en avoir sérieusement marre de me laisser aller vers tant de médiocrité. Mais d'abord, un peu de contexte.

    2014 : je passe mon Baccalauréat ES, après 2 années de rattrapage en lycée. Je n'aimais vraiment pas le lycée. Pas mon domaine.
    Ayant toujours été intéressé par l'informatique, je tente une année de sélection dans une école d'effets spéciaux numériques dans le sud de la France. C'est le début de beaucoup de choses : premier appartement, j'amène des nouveaux copains à boire des coups chez moi (ce que je ne faisait jamais avant), je dois reguler un budget d'étudiant,... Bref, je découvre la vie en quasi-autonomie. Un énorme pas à franchir pour un jeune.
    Mauvaise pioche, je foire mon année. Pas assez de niveau sur certains points au niveau scolaire, pas assez de rigueur personnelle : je bouffe mal avec l'argent que j'ai, je ne fais pas de sport, je fais ce que je peux pour réussir cette année mais ça ne passe pas. Tant pis. Ça sent sérieusement le vécu, et le fait que je pense avoir été trop "coucouné" au sein de la famille pour avoir des réflexes d'adulte, et me comporter en tant que tel.
    Du coup pas le choix, je rentre chez mes parents.

    2015: dépité de mon précédent échec et de cette perte de la promise autonomie, je ne sait absolument pas quoi faire pour cette année. Du coup, j'écoute mon père qui me dis "je te vois bien dans le Droit. Tu es quelqu'un de littéraire, calme, méticuleux... Ça devrais bien t'aller."
    Je l'écoute, en me disant "Au pire..." = je vais vivre chez mes grands-parents paternels, l'université avec ce cursus de droit n'est pas trop loin en voiture.
    Problème encore : je réalise au bout de 8 mois que je ne suis pas fait pour le droit, j'abandonne l'année à la fin, sans volonté de redoubler.

    2016-aujourd'hui : marre de faire des tentatives études qui ne mènent à rien, je décide de prendre quelques petits boulots pendant l'année, histoire de me faire un peu d'argent, de remplir mon CV et de savoir quoi faire de ma vie. C'est dans cette année la que je fais quelques expériences professionnelles dans le milieu de l'accueil client et de l'hôtellerie. Et là c'est le déclic. Je sens que j'ai trouvé un cursus qui va vraiment me plaire. Ayant planché tout l'été pour me trouver une formation, je vais en octobre commencer un BTS en alternance en Hôtellerie et management hôtelier, avec une première année de remise à niveau. Étant quelqu'un aimant les milieux luxueux et la qualité plutôt que la quantité, le contact avec une clientèle haut de gamme et cultivée, je me projette plus tard dans le service de produits de luxe. Et je pense qu'une formation en hôtellerie de luxe est un départ plus que convaincant pour cet objectif.
    Chose très rigolote : je vais passer ce cursus à moins d'une centaine de mètres de ma première tentative d'études Sup, c'est à dire l'école en effets spéciaux numériques. Ce qui veux dire que je dois me trouver un appartement dans un lieu que j'ai côtoyé il y a 3 ans de celà. Ça fait remonter beaucoup de souvenirs, plus ou moins bons. Mais j'adore cette région, y faire mes études est un but pour moi. Je m'y sens bien, c'est con mais c'est comme ça.

    Voilà, vous avez un bon aperçu de ma situation 'pro' actuelle. Passons maintenant à quelque chose de plus intéressant.

    Si vous vous souvenez bien, j'avais énoncé dans mon post de présentation ma volonté de vous parler de la femme de mes rêves, suivi d'une petite anecdote très parlante.

    Qu'est-ce que la femme de mes rêves ?
    Physiquement : plutôt grande, presque aussi grande que moi. La taille fine, une poitrine correcte, des yeux vifs, et ma touche personnelle... des cheveux gris-blancs. Ne vous moquez pas, c'est très sérieux. J'ai croisé à deux reprises une fille du genre dans ma vie, et j'en suis tombé à chaque fois follement amoureux. Pourquoi les cheveux gris-blancs me direz-vous ? C'est pour moi une affaire de symbolique et de beauté. Je pense, à titre personnel, que des cheveux blancs-gris (donc des cheveux teintés pour une jeune femme) sont un signe de sagesse et de connaissance, ce que j'aime particulièrement chez une femme. Donnez-moi une femme jolie et cultivée (Surtout cultivée), et vous faites de moi un homme heureux.
    Au niveau du mental, une femme cultivée, curieuse et calme. Pas le genre secrétaire timide, mais le genre femme sûre d'elle, élégante et désireuse d'en savoir plus sur le monde.
    Au niveau vestimentaire, une femme bien habillée. Pas de jeans et débardeurs, on sors les belles chemises/cravates/tailleurs/pantalons classes, et on s'habille bien. On essaye des panels de couleurs sans tomber dans le tape à l'œil, on veut retourner à un style sartorial et italien, on veut asseoir sa stature sociale au travers de l'habillement. Une femme élégante, dans un accoutrement élégant.

    Et c'est là que viens mon anecdote.
    Lors de mon année en droit, j'étais dans un bar branché en centre-ville, en train de boire un café avec un ami. Nous revisions tous deux nos cours avant les examens en milieu d'année.
    La discussion se passe bien, et nous décrivons justement sur ce même sujet de la femme parfaite pour chacun.
    Une fois mon monologue terminé, quelque chose de miraculeux se passe. Je n'en reviens toujours pas aujourd'hui.
    À la minute d'après, deux filles rentrent dans ce même bar. Toutes deux très élégamment vêtues, j'ai pu deviner un magnifique veston en motifs à carreaux sous un epais manteaux noir qui leur tombais jusqu'aux chevilles (pas le genre manteau d'hiver pour parisiennes, le genre manteau qui ressemble plus à une cape attachée autour des épaules, une mode à l'ancienne comme je les adore). Cependant, ce qui m'a le plus frappé chez ces damoiselles, c'est la couleur de leurs cheveux : blancs comme la neige éternelle du mont blanc, blancs comme une perle de nacre.
    Je n'arrivais pas à croire au moment présent. Au moment précis où je finis de parler de ma femme parfaite, non pas une, mais deux spécimens absolument resplendissants et à la beauté immaculée apparaissent devant mon regard. Toutes deux les traits du visage fins, de grands yeux marrons-verts, une nuque à peine dévoilée par leur manteau. Toutes deux superbement bien habillées, le teint sublime, et des lèvres d'un rose pâle craquant au possible.

    Je n'y croyais absolument pas, et mon ami aussi. Il me jetai des coups d'œils rapides, l'air de me dire "Regarde !!!". Mais je n'osais plus lever le regard sur ces deux apparitions. J'étais pétrifié. Incapable de bouger.

    Au bout d'une trentaine de secondes, ces deux filles sont parties à l'étage, la plus jeune suivant l'autre à peine plus âgée (je leur donnais entre 20 et 24 ans). Nous sommes, mon ami et moi, restés dix bonnes minutes dans nos chaises sans piper mot, complètement abasourdis par ce qu'il venait de se passer. Cinq minutes après, les deux filles sont redescendues, ont lâchées un mot au barman (un gars âgé d'une cinquantaine d'années) et sont sorties du bar pour poursuivre leur chemin à l'angle de la rue, disparaissants de mon angle de vue.
    Sans dire un mot de tout le retour, je suis rentré chez moi au bout d'une demie-heure, sans savoir quoi penser de ce qui venait de se produire.
    Je me permets de me répéter, tout ce que a je viens de vous énoncer est une histoire vraie.


    Et maintenant, quelque chose d'autre que j'aimerai partager avec vous.
    L'avantage de savoir parler une langue étrangère de façon fluide (l'anglais dans mon cas) est que l'on peut lier des amitiés qui peuvent nous ouvrir un nombre croissant de portes et d'opportunités.
    J'avais par le passé exprimé à un bon ami résidant aux Royaumes-Unis mon avis sur le fait de rencontrer et entretenir une relation avec une femme plus âgée que moi. Sans tomber sur une retraitée ou femme cinquantenaire ou plus, je trouve l'idée particulièrement excitante. Entretenir une relation avec une femme ayant plus d'expérience que moi, me faisant partager des choses que je ne connais pas jusque là et me donnant une confiance supplémentaire, m'intéresse au plus haut point. Mais attention, en recherchant évidemment une femme proche des traits de caractère que je vous ai précédemment cités.
    C'est alors que cet ami me mets en relation avec une femme de 38 ans, Leila de son prénom, une très charmante femme d'origine russe résidant à Montréal. Célibataire, très bonne situation, et absolument splendide. Les deux se connaissants depuis plusieurs années, il a été très facile pour lui de me présenter à elle. Selon les dires de mon ami, elle n'est absolument pas cougar ou cherchant juste une relation charnelle avec un jouet plus jeune qu'elle. Nous avons commencés à discuter sur des centres d'intérêts communs, et mine de rien, le courant passe vraiment très bien (j'ai toujours préféré fréquenter des personnes matures plutôt que des personnes de mon âge, surtout en ce qui concerne les centres d'intérêts et le niveau intellectuel des conversations. Je m'y retrouve plus qu'avec des jeunes de mon âge). J'ai reussi à la découvrir de plus en plus au fil de nos conversations quotidiennes, ce qui me donne de plus en plus de confiance. Le point où je suis le plus fier réside dans le fait que cette charmante demoiselle est apparemment très pointue sur qui elle rencontre et qui elle se confie. Le fait qu'elle s'ouvre à moi m'a empli de joie pour le futur.
    Nous avons comme projet de nous rencontrer plus tard dans l'année, ou début d'année prochaine, soit à son pied-à-terre en France, ou sur Montréal.
    Il est évidemment inutile de vous dire que la possibilité de rencontrer cette charmante personne me motive au plus haut point à changer et à me bonifier. Je me suis remis au sport, voulant être le plus confiant possible lors de notre rencontre que j'attends avec grande impatience. (et évidemment, afin d'assurer au lit, histoire de ne pas la décevoir, soyons honnêtes messieurs).
    Encore une fois, histoire vraie. Je vous en mets ma main sous la guillotine.

    Voilà la fin de mon monologue, en espérant avoir été suffisamment clair et agréable à lire. Je veux reprendre ma vie en main, et je pense être sur une très bonne voie.

    Amicalement

  2. #2
    Administrateur Avatar de Ludovic
    Date d'inscription
    janvier 2009
    Localisation
    Lyon
    Messages
    3 662

    Par défaut

    Au début de ton message, j'avais envie de te dire "Cesse de trouver des excuses, bouge-toi et n'attends pas que les autres te disent quoi faire". Et puis, j'ai vu que tu t'étais effectivement bouger.

    Alors, bon, je ne sais pas vraiment si tu attends quelque chose de nous (les membres du forum), mais j'espère que tu obtiendras ce que tu veux. Dans tous les cas, méfie-toi : ton "histoire d'amour" avec la russe montréalaise peut donner lieu à une mauvaise surprise. Ne tombe pas de trop haut si tel est le cas.
    Masculin.com, Magazine Mode et Loisirs pour Homme.

Discussions similaires

  1. Evolution, extinction régression…..ou ??
    Par Kevlar dans le forum Discussions de comptoir
    Réponses: 6
    Dernier message: 25/03/2014, 10h32
  2. Evolution du forum
    Par Ludovic dans le forum A propos du site
    Réponses: 119
    Dernier message: 22/03/2013, 10h51

Liens sociaux

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27