[TEST] Google Home : l'assistant vocal du futur ?

A quoi sert vraiment l'enceinte à commande vocale Google Home ?

--- Le ---

Google Home est un objet futuriste, mi-assistant vocal, mi-enceinte. Est-ce que ça marche vraiment ? Est-ce utile ? On l'a testé pour vous.

[TEST] Google Home : l'assistant vocal du futur ?
DR ©
Ludovic Bonnet

Rédacteur en chef
Masculin.com
[Google+]

"OK Google, quel temps fera-t-il aujourd'hui ?" Ce type de question, tous les propriétaires de mobiles fonctionnant sous Android l'ont déjà essayé pour tester l'assistant vocal de Google sur smartphone ou tablette. Mais aujourd'hui, Google veut nous faire bondir encore plus loin dans le futur avec Home, son enceinte à commande vocale. Simple gadget ou véritable révolution domestique ? Pour beaucoup, le doute est permis. Du coup, on a voulu tester le produit !


Premier contact avec l'enceinte Google Home

La boîte de Google Home en impose, mais reste jolie : un gros pavé blanc à la sauce Google qui permet rapidement de comprendre comment fonctionne la bête. Dites simplement "OK Google". Puis "Règle le minuteur sur 3 minutes pour un œuf à la coque" ; ou "Qui est le président du Mexique ?"

Voilà, le décor est planté. L'enceinte Google doit pouvoir nous aider pour tout un tas de choses au quotidien. Il est donc temps de la sortir de sa boîte. Ouf, l'objet est nettement plus petit que son emballage ! Il ressemble à une espèce de tube blanc évasé d'une quinzaine de centimètres de haut. Sur le dessus, une surface tactile et 4 Leds permettent de régler le volume et de voir si l'enceinte nous écoute. En-dessous, à la base du cylindre, on retrouve l'enceinte à proprement parler, d'où sort la voix de notre assistant.

L'installation est très simple. Une fois l'enceinte branchée au secteur, il vous suffit de télécharger l'appli Google Home sur votre mobile et de paramétrer tout cela sur votre réseau Wi-Fi. Quelques secondes suffisent ! Il ne reste alors plus qu'à prononcer la formule magique "OK Google" – ou "Dis, Google" – et à poser tout un tas de questions.

Quelles questions peut-on poser à Google Home ?

Comme je l'ai dit plus haut, Google Home doit pouvoir nous aider au quotidien, pour faciliter le déroulement de notre journée : cuisson d'un œuf, agenda de la journée, information utile sur le trafic ou la météo...

Mais rapidement, on divague et on tente de poser des questions plus saugrenues à l'engin : est-ce que tu veux être mon amoureuse ? Est-ce que tu as peur du noir ? Qu'est-ce qui est jaune et qui attend ? Le plus drôle, c'est que Google Home a très souvent de la répartie... et ne manque pas d'humour.

En revanche, certaines questions en apparence simples ne trouvent pas de réponse. Ainsi, impossible de connaître le prix d'un iPhone 8 ou de savoir qui est le plus fort entre Batman et Superman…



Et sinon, à quoi sert cet assistant vocal domestique ?

En dehors des questions directes que l'on peut lui poser, l'enceinte Google Home peut aussi diffuser vos chansons préférées, à condition d'avoir un compte sur une plateforme de streaming (Spotify, Deezer, Google Play Music...). Un compte gratuit fait l'affaire mais un abonnement vous permettra de diffuser une chanson précise et pas seulement une playlist aléatoire.

Si vous possédez un Chromecast, d'autres possibilités s'ouvrent encore à vous. Comme celle de diffuser des vidéos YouTube ou regarder vos photos publiées sur Facebook sur votre téléviseur. Ou encore celle de demander à Google Home de mettre l'épisode 2 de la dernière saison de Narcos sur Netflix... enfin, si vous avez un abonnement Netflix.

Pour les amateurs de domotique et ceux qui vivent dans une maison ultra-connectée, l'enceinte Google peut régler l'éclairage (voire le chauffage) de votre intérieur. C'est top si vous avez des ampoules connectées de type Philips Hue. En revanche, cette fonctionnalité reste inutile si vous utilisez des ampoules lambda...

Alors, faut-il acheter Google Home ?

Après quelques semaines de test, l'enceinte Google Home fait partie intégrante de mon quotidien. Essentiellement pour diffuser des playlists musicales, mais aussi pour regarder YouTube sur ma TV ou poser quelques questions précises.

En revanche, on sent que l'assistant est encore en phase d'apprentissage. De nombreuses questions restent sans réponse et on peut connaître le temps qu'il fera plus rapidement en regardant son smartphone qu'en écoutant le bulletin météo de Google.
On peut aussi regretter que l'utilisation de ce produit implique la possession d'autres "compléments", qu'il s'agisse d'une ampoule connectée, d'un Chromecast ou d'un abonnement Spotify. Sans eux, l'expérience Google Home est clairement limitée.

Enfin, certains s'interrogeront toujours sur le respect de la vie privée. Un bouton permet de désactiver le micro (tout en allumant les diodes de l'enceinte... que l'on remarque ainsi davantage que lorsqu'elle fonctionne !) mais l'impression d'avoir toujours une oreille qui traîne peut déranger.

Au-delà de ces zones d'ombre, le potentiel de Google Home est indéniable. L'intelligence artificielle est amenée à être de plus en plus présente dans nos vies quotidiennes et ce produit encore largement perfectible en propose un bel avant-goût.
Bref, si vous êtes prêt à faire un bond dans le futur, cette enceinte proposée à 149 euros est faite pour vous. Sinon, il ne vous reste qu'à attendre que le futur vienne à vous. "Dis, Google, c'est quoi le futur ?"

 

Acheter Google Home


Test de l'enceinte Google Home

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS