Le Japon met au point un virus pour contrer les hackers

Fujitsu sonne la révolte

Le
© Hemera - 2012 - Thinkstock.com ©

Un programme développé par Fujitsu sera bientôt effectif au pays du soleil levant. Capable de neutraliser les attaques extérieures et de remonter à leur source, ce virus vise à dissuader les pirates potentiels.

Le Japon met au point un virus pour contrer les hackers

Les différentes institutions japonaises sont des cibles de piratage privilégiées depuis quelques années. Mais quelles sont les différentes caractéristiques de ce programme si novateur ?
Au nom de la loi…
Le programme développé par Fujitsu est un symbole d'espoir pour les Japonais. Ayant déjà coûté plus de 1,8 million d'euros, ce virus et ses équipements risquent d'être bientôt effectifs. Cependant, cette création se heurte à la législation japonaise, qui interdit le développement de virus. Cette arme informatique destinée à protéger les sites sensibles de l'Etat japonais pourrait donc bien ne jamais voir le jour.
Un virus en phase de test
Mais le quotidien japonais Yomiri Shibum affirme qu'un texte de loi pourrait être proposé pour cette situation pour le moins exceptionnelle. L'utilisation de virus pourrait donc être autorisée à grande échelle sur le sol japonais pour lutter contre les cyber-attaques de plus en plus virulentes. Mais le virus est actuellement testé dans un cercle fermé, il ne sera donc effectif que d'ici quelques mois.
Une véritable arme de défense
Les virus deviennent une arme privilégiée de défense, voire d'attaque. Citons par exemple le virus Stuxnet, qui visait majoritairement les installations iraniennes développées par les Etats-Unis. Avec la dernière annonce de Fujitsu, voici la preuve que les virus pourraient bien devenir la future arme de cyber-défense la plus pointue.

A LIRE AUSSI ...
SELECTION SHOPPING
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS