Quand un virus fait chavirer le FBI

DNS Changer : un nom qui fait peur aux Américains

Le
Quand un virus fait chavirer le FBI
© iStockphoto ©

Vous vous demandez sans doute ce qu'est le DNS Changer. Il s'agit en fait d'un virus qui s'est propagé sur des centaines de milliers d'ordinateurs aux États-Unis, à tel point que le FBI a lancé une campagne d'envergure nommée « Internet Doomsday ».

Internet Doomsday le 9 juillet 2012
Apocalypse prévue le 9 juillet 2012
Les personnes ayant un ordinateur infecté ont jusqu'au 9 juillet 2012 pour faire disparaître le virus de leur PC ou leur Mac en se munissant d'un anti-virus adapté. Une fois le « jour du jugement dernier » passé, le FBI se réservera le droit de couper l'accès au Web des ordinateurs toujours concernés.
Un cheval de Troie made in Estonie
DNS Changer, c'est aussi une véritable machine à sous. Les serveurs, désormais interceptés et neutralisés par le FBI, auraient permis de remporter pas moins de 14 millions de dollars. Comment ça marche ? Grâce à des annonces publicitaires, les utilisateurs infectés étaient en fait redirigés sur des sites Web artificiels une fois le cheval de Troie mis en place. Par ailleurs, les cyber-criminels seraient d'origine estonienne. Les forces américaines ont d'ores et déjà arrêté six des protagonistes.

Le virus DNS Changer est présent sur Internet depuis 2007 et le FBI souhaite désormais l'anéantir définitivement. L'opération « Internet Doomsday » a pour objectif de mettre KO le cheval de Troie, d'où cette date radicalement imposée aux utilisateurs infectés du 9 juillet.

A LIRE AUSSI ...
SELECTION SHOPPING
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS