Le piratage informatique : une nouvelle façon de postuler ?

Un ancien hacker embauché par Twitter

Le

La figure du pirate informatique comme nouveau protecteur de la confidentialité de nos données sur internet ? Une formule qui semble faire école ! Retour sur ces hackers propulsés aux plus hauts postes de sécurité chez les géants des réseaux sociaux.

Le piratage informatique : une nouvelle façon de postuler ?
© iStockphoto ©

Hacker pour mieux postuler ?

Il semblerait aujourd’hui que la technique porte ses fruits. En effet, le désormais célèbre hacker Charlie Miller a récemment rejoint l’équipe du site internet Twitter et occupe désormais un poste d’ingénieur logiciel, clef de voûte de la sécurité du site.

Tout d’abord connu pour avoir réussi à pirater ce réseau social, Charlie Miller n’en était pas à son coup d’essai en termes de piraterie informatique. De nombreuses autres prouesses en matière de mise en danger des systèmes sont à ajouter à son tableau de chasse : l’iPhone, le MacBook Air, Android Market, ont également été victimes de ses démonstrations de force de hacker.

Ancien consultant en sécurité à la NSA, et lauréat du concours de hacking Pwn2Own, ses connaissances en matière de détournement de systèmes ne sont donc désormais plus à prouver et l’embauche de cet expert assure désormais à Twitter une fiabilité largement supérieure à celle qui était la sienne jusqu’à présent.

Un cas isolé ? Pas vraiment

Cependant, Charlie Miller n’est pas un précurseur dans ce domaine. Un autre hacker, encore étudiant au moment des faits, avait défié avant lui l’un des géants des réseaux sociaux.

Chris Putman, avait en 2005 réussi à exploiter des failles de sécurité du site Facebook, avant de réussir seul à le hacker. Après avoir été démasqué et avoir reconnu les faits et expliqué dans les détails la façon dont il avait infiltré le réseau, une curieuse amitié était née entre le pirate informatique et Dustin Moskovitz, le co-fondateur de Facebook.

S’en était alors suivi un entretien d’embauche, qui propulsa le tout jeune Chris Putman à la tête d’un poste clé en matière de sécurité, tout comme l’a récemment été Charlie Miller. Le jeune homme a même un émoticône à son nom dans le chat Facebook : tapez :putnam: et vous verrez !

Alors, le piratage comme nouveau recours pour les jeunes génies de l’informatique en mal d’emploi ?
Une piste à creuser !

A LIRE AUSSI ...
SELECTION SHOPPING
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS