Masculin.com  ››  Culture  ››  Goût  ››  Comment déguster un vin ?

Comment déguster un vin ?

La trilogie Oeil Nez Bouche

Le
© Patricia Hofmeester - Fotolia.com ©
Par

La dégustation est basée sur la trilogie Œil Nez Bouche qui établit la chronologie de dégustation d'un vin.

ŒIL
La couleur s'apprécie en fonction de sa teinte et de son intensité (claire, foncée, sombre, intense). Un examen visuel renseigne sur l'âge, le cépage et la qualité du millésime.
Le disque du vin est la surface du vin. Son éclat et son épaisseur renseigneront son âge. Plus le disque est épais, plus le vin est évolué.
Enfin, les larmes qui s'accrochent aux verres traduisent le gras du vin et sa viscosité.

NEZ
Comment déguster un vin ?Le premier nez est l'inspiration au-dessus du verre dès le vin versé. Ce premier nez renseigne sur la personnalité du vin et ses éventuels défauts. Avant le deuxième nez, remuez le verre pour oxygéner le liquide. Vous jugerez alors de l'intensité des arômes et de leur richesse. Des nouvelles notes apparaîtront. Ensuite, il est intéressant de se replonger dans le verre pour constater l'évolution au fur et à mesure de la dégustation.
On classe les arômes par famille (florale, animale, fruitée, minérale, boisée...) qui résultent de différentes étapes de la vinification :
- Arômes primaires : propres au cépage. Ex : floraux, animaux, minéraux, fruités, végétaux...
- Arômes secondaires : liés à la fermentation. Les odeurs chimiques ou lactées.
- Arômes tertiaires (ou bouquet) : dû à l'élevage en fûts. Ce sont les arômes de vieillissement qui peuvent reprendre les arômes primaires. Le goût de bois, d'épices ou de grillé proviennent de cette étape.

BOUCHE
Première prise de contact : l'attaque, qui sera de qualité si elle est franche et précise mais aussi ample et aromatique. Le milieu de bouche correspond à l'épanouissement et mêlent les sensations tactiles mais aussi rétro-olfactives. On détermine alors l'équilibre du vin entre tous ses « ingrédients » (alcool, amertume, tannins...). La finale se calcule en caudalies (nombre de secondes d'arômes persistants). Un grand vin a une persistance aromatique de plus de 10 secondes. La difficulté est de bien dissocier la persistance aromatique et les sensations de l'acidité ou d'alcool qui, elles, persistent longtemps.

par Aurélien Gandré
 
Voir aussi :
Guide pratique du Vin
Histoire du Vin
Le Secrets de fabrication du Vin
Le Classement des Vins
Les Nouvelles Tendances du Vin
Comment conserver un Vin ?

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - A consommer avec modération

A LIRE AUSSI ...
SELECTION SHOPPING
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS