Cocktails : la tendance aussi est au vintage !

L’autre effet Mad Men ?

Le

Décidément, où s’arrêtera la vague vintage ? Après la mode et le design, il semblerait que la tendance rétro s’attaque à la cuisine. Dernière « victime » : les cocktails !

Cocktails : la tendance aussi est au vintage !
© iStockphoto ©

Faut-il y voir un effet Mad Men ? Oui, semble-t-il. Les records d'audience de la série américaine d'époque font en tout cas revenir les cocktails rétro sur le devant de la scène. Ainsi, le Manhattan, le Gimlet et le Sidecar sont actuellement au top dans les bars et restaurants américains.

C'est aussi ce qui ressort d'une étude récente menée par Mintel, qui observe une augmentation de 76% de cocktails dits « classiques » sur les menus des établissements américains depuis 2009 – soit deux ans après le lancement de la série TV.

La nouvelle vie des cocktails oubliés

La série aurait remis au goût du jour des cocktails oubliés en leur offrant un rôle central dans les déjeuners d'affaires du milieu publicitaire new-yorkais dans les années 60.

Les cocktails qui ont le plus profité de l'effet Mad Men sont le Gimlet, dont les occurrences dans les menus américains affichent une augmentation de 63%, suivi du Sazerac (+57%), du Sidecar (+50%) et du Manhattan (+35%).

« Les barmen et autres spécialistes des cocktails se sont mis à adopter une approche très scientifique dans la confection des cocktails, et nombreux sont ceux qui apprennent l'histoire et l'évolution des cocktails les plus  emblématiques », explique l'analyste de Mintel Kathy Hayden. « Cette approche, qui combine de meilleurs ingrédients, la nostalgie pour une époque où les gens avaient le temps de siroter des cocktails et de participer à des soirées cocktails, et un intérêt répandu pour la 'culture cocktail' a remis les classiques au goût du jour ».

L'effet Mad Men sur les cocktails rétro est comparable à celui de Sex and The City pour le Cosmopolitan.

Les cocktails minceur ont aussi la cote

Les analystes de Mintel ont également remarqué une nouvelle tendance dans les cartes de cocktails : la mention « skinny » (« minceur »), pour désigner des cocktails à faible teneur calorique, gagne du terrain.

En 2009, le terme « skinny » était absent des cartes des bars et restaurants, mais trois ans plus tard, Mintel en a repéré 110 occurrences dans sa base de données des cartes des boissons des établissements américains.

Cocktails en crise

Enfin, tandis que l'offre des cocktails rétros et minceur se développe aux côtés des mojitos, Mai Tais et margaritas – dont les ventes restent stables –, les grands perdants pourraient être la pina colada et le daiquiri, dont les ventes respectives affichent un déclin de 28% et 19%.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - A consommer avec modération

A LIRE AUSSI ...
SELECTION SHOPPING
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS