Le Forex, vous connaissez ?

Un marché des changes qui vaut de l'or

Le

Marché très prisé des investisseurs, le Forex est souvent perçu comme le nouvel eldorado des spéculateurs. Mais savez-vous vraiment ce qu'est le Forex et comment il fnctionne ?

Le Forex, vous connaissez ?
© Hemera ©

Histoire et définition du Forex

Le Forex (de l’anglais « Foreign Exchange », le marché des changes) est un marché financier dématérialisé qui fonctionne en continu sur lequel s’échangent entre elles les devises du monde entier qui sont cotées les unes par rapport aux autres sous la forme de paires (EUR/USD pour la paire euro/dollar par exemple). Une prise de position sur le Forex consiste à vendre une devise et à en acheter une autre.

Acheter de l’EUR/USD signifie pour un investisseur acheter de l’euro et vendre du dollar. Si un investisseur table sur une hausse de la parité EUR/USD et que la cote de la paire passe effectivement de EUR/USD = 1,3000 à EUR/USD = 1,3050, alors 10 000 euros achetés auront permis à cet investisseur de gagner 50 dollars.

Le Forex est un marché « de gré à gré » (organisé directement entre opérateurs, et non pas un marché réglementé comme les grands marchés d’actions, par exemple « Eurolist » sur Euronext Paris). Il est le 2ème plus important marché financier du monde par le volume journalier moyen des transactions : après le marché des taux d’intérêt (marché de la dette des Etats), mais loin devant les marchés d’actions et les marchés à terme réunis.

4 000 milliards de dollars par jour

Une étude triennale officielle évaluait à 4 000 milliards de dollars le volume journalier moyen des échanges sur le Forex en 2010 (contre 3200 milliards de dollars en 2007 et seulement 1700 milliards de dollars en 1998) : stupéfiante accélération à l’ère de la mondialisation généralisée des échanges accompagnée d’une complète automatisation des transactions financières via internet.

La libéralisation du Forex elle-même ne date pourtant que de l’année 1974, lorsque le système de la convertibilité-or du dollar américain fut abandonné et que la plupart des grandes monnaies du monde en vinrent à adopter entre elles des taux de change flottants (et non plus fixes).

Intervenants et modalités des transactions

Les devises les plus échangées dans le monde sont le dollar (USD : 42 % des ventes et 42 % des achats), l’euro (EUR : près de 20 %), le yen japonais (JPY : 9 %), la livre sterling (GBP : 6,5 %), le franc suisse (CHF), le dollar australien (AUD) et le dollar canadien (CAD). La paire EUR/USD concentre à elle seule 28% des échanges, la paire USD/JPY 14%, la paire GBP/USD 9%.

Les monnaies ayant des régimes de change « liés » ou « fixes » (la monnaie de l’Argentine a par exemple une parité fixe avec le dollar, de même que le Franc CFA avec l’euro et le yuan chinois avec un panier de devises à dominante dollar et euro) font logiquement l’objet de peu d’échanges. Le Forex fonctionne 24 heures sur 24 depuis tous les continents, mais son centre névralgique est situé à Londres (37% des transactions en proviennent, contre 18% pour les Etats-Unis et 6% pour le Japon).

Les intervenants principaux de ce marché sont les suivants : banques et établissements financiers (transactions interbancaires = 53 % des transactions totales) ; grandes entreprises qui souhaitent se couvrir contre le risque de change au regard de leurs activités à l’international, et multinationales ayant développé leurs propres salles de marché ; banques centrales qui interviennent directement sur le Forex dans l’espoir de modifier une parité au service de leur politique monétaire globale (sauf exception, c’est surtout la fixation du taux d’intérêt directeur qui joue ce rôle) ; investisseurs institutionnels (hedge funds, etc .) à hauteur de 30 % des transactions totales du Forex ; particuliers, dont les investissements se sont fortement développés grâce au trading online et qui représentent en 2012 environ 10% des transactions au comptant (« spot ») du Forex.

Institutionnels et banques demeurent bien les intervenants majeurs de ce marché : la Deutsche Bank, à elle toute seule, réalisait en 2012 environ 14 % des transactions quotidiennes du Forex.

 

Article proposé en collaboration avec le portail financier Trader-Forex.fr

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS