De la viande de poulet... sans poulet : bon appétit bien sûr !

Après le poulet aux hormones, le poulet artificiel !

Le

Tous les regards se tournent vers les États-Unis depuis l'annonce de la naissance du poulet artificiel, dont le père est Ethan Brown de la société Beyond Meat.

De la viande de poulet... sans poulet : bon appétit bien sûr !
© Hemera ©

A l’ère où une vie commence au fond d'une éprouvette, où le clonage donne naissance au mouton Dolly et où des organismes sont génétiquement modifiés, nous en arrivons au poulet artificiel. Le point sur ce nouvel aliment.

Le poulet artificiel Beyond Meat

Ce poulet est constitué exclusivement à base de protéines de soja soumises à divers traitements. Le processus aboutit en un poulet de grande qualité puisque même le chroniqueur gastronomique du New York Times s'est laissé berner.

La viande sans viande, ce n'est pas nouveau

Beyond Meat n'est pas le premier à commercialiser de la fausse viande. En effet, la société britannique Quorn distribue depuis 1995 une centaine de produits issus de la fermentation de protéines de champignons.

Depuis 1997, la firme américaine Field Roast utilise aussi des plantes pour fabriquer sa viande, dont une fameuse saucisse au blé.
La Garden Protein International est née au Canada en 2003 et produit des substituts de viande à base de soja, de blé et de petits pois.
Quant à la Modern Meadows, entreprise fondée en Amérique en 2011, elle utilise une imprimante 3D pour élaborer sa viande artificielle à partir de différentes cellules et d'hydrogel.

L'avenir de la viande artificielle

Le chiffre d'affaires du marché de la viande artificielle prouve que ce produit a un bel avenir devant lui. La production de fausse viande ne nécessite que peu d'eau, dégage moins de gaz à effet de serre qu'un vrai élevage et évite l'abattage de pauvres animaux. Alors, elle vous tente, la gastronomie du futur ?

A LIRE AUSSI ...
SELECTION SHOPPING
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS