Comment se muscler les épaules ?

Attention à ne pas négliger la musculation des épaules !

Le

Il n’y a pas que les pectoraux ou les abdominaux qui ont le droit à votre attention. Pour une silhouette parfaite, pensez à faire quelques exercices de musculation pour vos épaules. Et pour ce faire, suivez une nouvelle fois les conseils de David Costa.

Comment se muscler les épaules ?
© iStockphoto ©

Un beau physique et une belle ligne se définissent par des points esthétique simples : de bonnes cuisses et mollets, des fessiers bombés, une belle chute de reins, une taille fine, des abdos saillants, des pectoraux évasés, des dorsaux larges et épais et surtout des épaules galbées ! Les épaules donneront de la largeur à votre buste afin de contraster avec le tour de taille et d’évaser votre silhouette ; mais aussi de l’épaisseur en vue de profil ou trois quarts.

Alors pour améliorer votre ligne, pensez au travail de vos épaules ! Pour cela notre expert fitness David Costa, récent vainqueur du New York Model Fitness natural championship, vous présente les meilleurs exercices pour de belles épaules !

Petit point anatomique

L’épaule est une articulation particulière. En effet, elle doit permettre une grande mobilité tout en pouvant fournir une grande force. Pour cela, elle fait intervenir de nombreux muscles superficiels : les deltoïdes, mais aussi, plus en profondeur, les muscles fixateurs de l’omoplate. C’est à cause de ce dilemme « mobilité vs force-stabilité » que l’épaule est une articulation fragile et conflictuelle. A présent que vous avez pris note de cette spécificité, centrons-nous uniquement sur l’aspect esthétique avec le travail du deltoïde.

Le muscle de l’épaule ou deltoïde se décompose en 3 faisceaux, chacun ayant une origine différente et une insertion commune : la portion claviculaire (avant de l’épaule), la portion acromiale (coté de l’épaule), la portion spinale (arrière de l’épaule).

La portion claviculaire : elle est issue de la clavicule. Son action est de lever le bras sur l’avant et la rotation interne de l’humérus. Elle donne du volume à l’avant de l’épaule et au-dessus du pectoral.

La portion acromiale : elle prend naissance sur le bord supérieure de l’acromion. Elle permet l’élévation latérale et donne le galbe latéral de l’épaule.

La portion spinale : elle nait sur le bord inférieur de l’épine de l’omoplate. Elle assure la rétropulsion (action de porter le bras sur l’arrière) et la rotation externe et donne aussi le galbe latéral de l’épaule.

Ces 3 faisceaux se rejoignent par un tendon sur la face externe de l’humérus au niveau de la tubérosité deltoïdienne.

De par sa configuration, le deltoïde (antérieur principalement) peut être fortement sollicité dans le travail de vos pectoraux et biceps… surtout lorsque vous « trichez » sur vos mouvements – d’où l’intérêt d’une technique parfaite !

Il est donc important de travailler ces 3 faisceaux à chaque séance pour un développement harmonieux de vos épaules tout en tenant compte de vos particularités.

A LIRE AUSSI ...
SELECTION SHOPPING
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS