Donnez libre cours à votre imagination avec Durex

Tous les moyens sont bons pour promouvoir le port du préservatif

Le
Donnez libre cours à votre imagination avec Durex
© Durex ©

Avec sa nouvelle campagne publicitaire « Power of Imagination », Durex joue la carte de la provocation et de l’impertinence pour vanter les mérites de ses préservatifs.

Le pouvoir de l'imagination de Durex

Fin 2011, Durex avait lancé une campagne marketing pour le moins originale au Moyen-Orient. Les internautes d’Arabie Saoudite, Bahreïn, Koweït, Liban, Qatar, Oman et des Emirats Arabes Unis avaient ainsi pu découvrir Digital Love, une société proposant d’avoir des relations sexuelles purement virtuelles. Une société « évidemment » factice, qui visait surtout à réaffirmer que la meilleure protection, dans le cadre de rapports intimes, était le préservatif.
Les ventes de préservatifs en hausse
Aujourd’hui, Durex revient sur le devant de la scène médiatique, avec un nouveau buzz savamment orchestré. Et une nouvelle campagne publicitaire un brin provocatrice, toujours à destination des pays du Moyen-Orient. Il faut dire que la première avait entrainé une hausse de 19% des ventes de préservatifs dans les pays visés, alors pourquoi changer une formule qui gagne ?
Trop gros pour elle
Une nouvelle fois, c’est donc l’agence Buzzman qui a pris les commandes. Et après le sexe high-tech, c’est un nouveau volet de la sexualité qui a été abordé. Cette fois, direction le porno… et l’esprit mal placé. Quatre vidéos au titre évocateur – « Too big for her » (trop gros pour elle), « Creamy » (crémeux), « It's gonna be hard » (ça va être dur) et « Really hot » (vraiment chaud) – ont été mises en ligne dans le cadre de cette campagne nommée « Power of Imagination ».
Vous avez l'esprit tordu
Au premier abord, chacun pourra imaginer tomber sur une vidéo carrément sexy... avant que l’image ne se détourne de son objet initial, pour vous remettre dans le droit chemin. C’est ce que l’on appelle « parler de sexualité dans des codes acceptables », dixit Thomas Granger, directeur général de l’agence Buzzman. Une agence qui porte bien son nom : une fois encore pour Durex, le buzz semble assuré...




A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS