« Ce n’est pas naturel de rester fidèle à la même personne »

Les confidences exclusives de Noel Biderman, le « roi de l’infidélité »

Le

Né il y a 10 ans au Canada, le site de rencontres extra-conjugales AshleyMadison vient de débarquer en France. Entretien exclusif avec son président fondateur, Noel Biederman.

« Ce n’est pas naturel de rester fidèle à la même personne »
© Paul Buceta - © Noel Whisper ©

Bonjour Noel, comment avez-vous eu l’idée de créer un site de relations extra-conjugales en 2002 ?
En fait, à la base, tout est parti d’un site de rencontre « traditionnel », où des célibataires essaient de trouver l’amour auprès d’autres célibataires. Je me suis rendu compte que 30% des utilisateurs étaient déjà mariés. Il y avait donc un véritable marché pour créer un site dédié à l’infidélité.

Mais j’imagine que cela a pu choquer certaines personnes. Que répondez-vous aux gens qui vous reprochent de lancer un service totalement « immoral » ?
Evidemment, un site comme Ashley Madison ne peut pas plaire à tout le monde. Mais que voulez-vous ? On ne peut pas me reprocher le fait que d’autres soient infidèles ! Je ne suis pas responsable de leurs décisions, ce n’est pas moi qui les pousse à être infidèles !
Il faut croire que ce n’est pas forcément dans la nature humaine de rester fidèle. C’est bien ce qui m’a amené à créer le site.

Cela est-il aussi un reflet de votre vie personnelle alors ? On vous surnomme « the king of infedility », le roi de l’infidélité !
Non, même pas ! Cela fait maintenant 10 ans que je suis marié, 10 ans que je suis fidèle. Mais c’est vrai qu’on ne sait jamais, ça peut changer ! Comme je vous ai dit, je pense que personne n’est fait pour rester monogame toute sa vie.

Mais est-ce que cela amène aussi les couples échangistes à s’inscrire sur AshleyMadison ?
(rires) Bonne question ! En fait, non. AshleyMadison n’a pas été conçu pour les échangistes, mais bien pour les gens qui n’ont pas la « permission » d’aller voir ailleurs et qui cherchent donc à avoir une aventure dans le dos de leur partenaire. L’un de nos principes est de garantir à nos membres la plus grande discrétion sur leurs aventures.

Alors, justement, comment pouvez-vous garantir une telle discrétion ?
Nous faisons déjà en sorte que nos membres respectent quelques règles de base sur Internet. Il est donc important de conserver un certain anonymat, d’avoir un historique vierge… De manière générale, il faut éviter les « comportements à risques ». Beaucoup d’utilisateurs sont beaucoup trop bavards sur Facebook, alors que Facebook est l’un des endroits où il est le moins possible d’être discret... surtout en cas d'adultère.

Sur Ashley Madison, nous avons par exemple mis en place un gros bouton « Panique », qui permet à nos internautes de quitter directement le site et de se retrouver sur une page web lambda, si jamais leur partenaire venait à les surprendre.

 

Noel Biderman, fondateur du site de rencontres extra-conjugales Ashley Madison


Et en dehors de ce gros bouton, qu’est-ce qui distingue AshleyMadison des autres sites de relations extra-conjugales... qui sont d’ailleurs de plus en plus nombreux ?
La principale chose à noter est que nous avons été les tout premiers à faire ça en 2002. Nous avons donc une expérience de 10 ans, qui nous permet de savoir comment nous comporter avec nos membres. On sait comment faire en sorte qu’ils viennent chez nous, qu’ils s’y sentent bien et qu’ils restent !

Ces membres, justement, qui sont-ils ? Quelle est par exemple le ratio entre hommes et femmes ?
Il est intéressant de noter que nous n’avons évidemment pas les mêmes profils dans tous les pays où nous sommes présents. Aux Etats-Unis, par exemple, les femmes sont vraiment très nombreuses, contrairement à l’Australie.

Toutefois, on remarque assez souvent que, du côté des plus de 65 ans, il y a énormément d’hommes… et très peu de femmes. Chez les quadragénaires, on peut estimer qu’il y a en moyenne 2 hommes pour une femme, alors que chez les trentenaires, la proportion est égale : un homme pour une femme. En France, nous avons d’ailleurs bon espoir de voir cette égalité du côté des 40-50 ans.

Votre arrivée en France a été marquée par votre campagne de pub très provocatrice, en affichant 4 hommes politiques bien connus...
Nous avions déjà livré le même genre d’affiches dans d’autres pays. C’est notre façon à nous de dire que certaines personnes sont sans doute plus infidèles que d’autres. C’est notamment le cas de ces hommes politiques, qui ont une vie compliquée, qui sont toujours en déplacement et sous pression.
C’est aussi en quelque sorte un moyen de comprendre pourquoi telle ou telle personne commet l’adultère. Et peut-être de décomplexer certains membres potentiels.

Et après la France, quelle sera la prochaine conquête d’AshleyMadison ?
Nous avons beaucoup à faire en Europe, et notamment en Europe de l’Est, qui représente un marché énorme. Mais pour l’instant, nous allons nous concentrer sur la France. Chaque chose en son temps !

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS