Et si une hormone pouvait vous rendre... fidèle ?

« Chérie, excuse-moi si je t’ai trompée, c’est un problème hormonal »

Le

Une étude allemande rapporte que l’ocytocine, également connue sous le nom « d’hormone de l'attachement maternel et de l'accouchement », pourrait aider les hommes hétérosexuels à ne pas commettre l’adultère.

Et si une hormone pouvait vous rendre... fidèle ?
© Vadym Drobot / Shuttertsock.com ©

Des chercheurs de l'Université de Bonn ont administré à des hommes en relation monogame une dose d'ocytocine en spray, et ont trouvé qu'ils restaient plus éloignés (entre 10 et 15 cm) de belles femmes qu'ils ne connaissaient pas, que les hommes qui avaient reçu un placebo.

L'expérience a aussi été menée sur des célibataires, mais les pulvérisations d'ocytocine n'avaient aucun effet sur la distance prise par les hommes.

Une solution pour réduire les conflits de couple ?

« Comme l'ocytocine a la réputation d'accroître la confiance en l'autre, nous nous attendions à ce que les hommes sous l'influence de l'hormone se laissent plus approcher par les femmes de l'expérience, mais c'est l'inverse qui s'est produit », a commenté le chercheur René Hurlemann, dont l'étude est parue le 14 novembre dans The Journal of Neuroscience

Chez l'homme, l'ocytocine encourage l'attachement aux membres de la famille, et peut réduire les conflits au sein des couples. Le site MyHealthNewsDaily cite par ailleurs une étude récemment parue, qui montrait que les couples qui enregistraient un fort taux d'ocytocine en début de relation étaient plus susceptibles de rester ensemble que les couples disposant d'un niveau moindre de cette hormone.

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS