Pietà : quand la mode s'invite en prison

Un autre regard sur la mode avec le projet Pietà

--- Le ---

C'est dans une prison du Pérou, qu'est né le projet Pietà. Découvrez l'incroyable travail réalisé par Thomas Jacob avec des prisonniers péruviens.

Pietà : quand la mode s'invite en prison
© Alexander Neumann ©

La mode où on ne l'attend pas avec Pietà

C'est dans des lieux inattendus que la mode peut parfois prendre une nouvelle forme, et quoi de plus surprenant qu'une prison péruvienne pour développer une marque de prêt-à-porter ? C'est le pari un peu fou qu'a fait Thomas Jacob, un jeune créateur français, il y a maintenant deux ans.


Quand mode et prison s'allient


Pietà est le nom qui a été choisi pour ce projet. Un nom qui fait à la fois appel au chef-d'œuvre de Michel-Ange, à la rédemption et à un travail acharné pour arriver à ses fins.

Thomas Jacob, un Français expatrié au Pérou, a décidé de s'allier aux détenus de prisons péruviennes pour concevoir et promouvoir une collection masculine de vêtements et d'accessoires. De la création en atelier aux séances photo organisées pour la présentation des vêtements, ce sont les prisonniers qui mettent la main à la pâte.

En plus de pouvoir préparer leur réinsertion une fois leur peine écoulée, les détenus bénéficient également d'une réduction de peine d'un jour pour chaque jour travaillé. Un projet bien loin des diktats de la mode et de la société de consommation et qui s'inscrit ainsi dans une logique de commerce éthique.


Projet Pieta dans une prison du Pérou

Des pièces uniques et modernes

Au niveau des collections, les maîtres mots sont sobriété, tendance et unicité. Chaque pièce est en effet unique et elle porte la marque de la personne qui l'a créée. Les matières utilisées proviennent principalement du Pérou et c'est avec le plus grand soin que chaque vêtement est confectionné.

Chaussures, sweats ou encore blousons, les créations sont nombreuses et elles sont commercialisées à des prix très intéressants.

Découvrez la Galerie Photo

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS