Comment reconnaître la qualité d'un vêtement ?

Un prix en rapport avec la qualité d'un vêtement ? Comment vérifier ?

--- Le ---

Comment être sûr que l'on paye le juste prix pour un vêtement ? Et comment savoir si ce jean ou cette chemise est vraiment de qualité ?

Comment reconnaître la qualité d'un vêtement ?
DR ©
La team BG

Expert en mode et relooking | www.bonnegueule.fr [Google+]

Pour reconnaître la qualité d'un vêtement, on ne s'arrête pas à la marque. Qu'il s'agisse d'un jean, d'une chemise, d'un blaser ou de chaussures, on examine la matière, les coutures, la coupe et les détails. Voici quelques indications pour bien choisir les principales pièces du vestiaire masculin : le jean, la chemise, le blazer et les souliers en cuir.

La qualité d'un jean

Avant d'acheter un jean, on vérifie son tissage, sa couleur, son assemblage et les détails. On recherche un beau bleu et des reflets subtils. Le tissage doit être régulier. On vérifie que les points de couture sont bien alignés et pas trop fins. Le soin des détails fait toute la différence.

Au rayon denim, on considère qu'il y a trois grandes gammes de qualité. De 50 à 110 euros, on a un jean bien coupé avec une jolie couleur. De 110 à 170 euros, on est en droit d'espérer de la toile selvedge, une coupe parfaite et un ourlet en point de chaînette. Au-delà, le jean est en toile selvedge premium, avec poches doublées ou semi-doublées et un gros travail sur la couleur.

Une belle chemise

Pour le choix d'une chemise, pas de compromis avec la matière : on veut du 100% coton (ou du lin ou de la soie). On vérifie les coutures qui doivent être régulières, nettes et précises avec au moins 5 à 6 points par centimètre. La tenue du col doit être impeccable et les jointures parfaites aux emmanchures.

Entre 45 et 90 euros, la matière doit être agréable, la coupe cintrée et le col bien dessiné. De 90 à 160 euros, on est en droit d'avoir une matière travaillée, des boutons en matière naturelle et cousus en croix ou en pattes d'oie, une coupe parfaite, des coutures anglaises. Au-delà de 160 euros, les détails sont faits main, les boutons épais et en nacre, le travail de création unique.


Un blazer digne de ce nom

Pour le blazer, la matière idéale est la laine (ou le lin). L'absence d'origine signalée est mauvais signe. Un montage semi-entoilé est plus durable qu'un montage thermo-collé.

De 150 à 200 euros, on doit avoir un blazer bien coupé, aux couleurs correctes, un montage thermo-collé mais pas toujours une très bonne matière. De 200 à 400 euros, oubliez le thermo-collé. La coupe doit être parfaite et le tissu de qualité supérieure. De 400 à 600 euros, la coupe est sans défaut et les détails doivent faire la différence. Au-delà, toutes les attentes sont permises.

Des chaussures qui durent

De bonnes chaussures en cuir viennent généralement d'Italie, de France ou du Royaume-Uni. Le cuir doit avoir un grain très régulier. Pour tester la qualité du cuir suédé ou du nubuck, le doigt doit laisser une trace bien nette.

En-dessous de 120 euros, on a des semelles en caoutchouc et une peau d'entrée de gamme. De 100 à 180 euros, la forme est travaillée et les cuirs corrects. De 180 à 350 euros, on exige un joli cuir et un montage de qualité. De 350 à 600 euros, la forme est aboutie, les patines intemporelles et les cuirs haut de gamme. Au-delà, on peut tout exiger.



Ebook L'Homme Stylé même mal rasé

 

Alors, si vous voulez vous démarquer grâce à un style irréprochable, si vous rêvez de voir les filles craquer devant votre look, il ne vous reste plus qu'à découvrir les 1001 secrets de Geoffrey et Benoît dans "Le guide de l'homme stylé... même mal rasé".

Livre numérique, compatible avec tous les ordinateurs (Windows, Mac) et toutes les tablettes et smartphones.

Télécharger le Guide maintenant !

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS