Rencontre avec Victor Muffat-Jeandet, nouvel ambassadeur Alpina

Le ski alpin et l'horlogerie de luxe, c'est (presque) pareil !

--- Le ---

La maison horlogère suisse Alpina a choisi le skieur français Victor Muffat-Jeandet comme ambassadeur. Un choix incongru ? Pas vraiment...

Rencontre avec Victor Muffat-Jeandet, nouvel ambassadeur Alpina
DR ©

A priori, le lien qui unit l'horlogerie au ski alpin n'est pas évident. Il existe pourtant de nombreux points communs entre ces deux univers. Pour l'illustrer, nous avons pu longuement discuter avec Victor Muffat-Jeandet, membre de l'équipe de France de ski alpin et nouvel ambassadeur de la marque horlogère Alpina.

C'est en février 2015 qu'a commencé l'histoire entre "Super Totor" et la maison indépendante suisse. Dans le Colorado, à Vail, à l'occasion des championnats du monde de ski alpin. A cette époque, Alpina venait notamment superviser son ambassadrice slovène – et skieuse – Tina Maze. "On s'est rencontré un première fois et le feeling est bien passé", explique Victor Muffat-Jeandet.

Une plongée dans l'inconnu

Au fil des mois, les relations se sont multipliées et ce rapprochement a logiquement abouti à un nouveau rôle d'ambassadeur pour le skieur français. Une plongée dans l'inconnu et "un défi excitant" pour celui qui avoue qu'il ne connaissait "pas du tout le milieu de l'horlogerie". Aujourd'hui, il est le premier à parler des similitudes entre une descente en ski et la fabrication d'une montre : "Je ne pensais pas que cela demandait autant de précision. Moi, c'est dans les trajectoires et, chez Alpina, c'est dans l'assemblage du mécanisme."

Et dans les deux cas, un point central : le temps qui s'écoule. Pour le plaisir des yeux quand on regarde une montre. Pour être le plus rapide quand on s'appelle Victor Muffat-Jeandet. "C'est marrant, ce partenariat m'a permis de mieux me rendre compte à quel point on fait systématiquement référence au temps dans notre vie de tous les jours, en tant que sportif de haut niveau !"


Victor Muffat-Jeandet, nouvel ambassadeur Alpina


Les possibilités d'évolution de la smartwatch Alpina

Langage formaté, pensez-vous ? Pas du tout. Le but de ce partenariat n'est pas de transformer Victor en panneau publicitaire sur spatules. Après tout, il est difficile de mettre en valeur une montre de luxe lorsque l'on fonce sur la poudreuse. "Avec la marque, on partage vraiment les mêmes valeurs. On n'est pas sur du placement produit à tout prix. On veut construire quelque chose sur la durée."

Outre le fait de représenter Alpina sur les pistes du monde entier, Victor Muffat-Jeandet a aussi son mot à dire dans le développement de certains produits. Et notamment la montre connectée de la marque suisse, l'Horological Smartwatch : "On discute par exemple des possibilités d'évolution de la montre lorsque l'on fait du sport. C'est super intéressant !"


Horological Smartwatch, la montre connectée Alpina

Montre de luxe, ski et... musculation !

Du sport, Victor ne se contente pas d'en faire en hiver. Une saison de Coupe du monde, ça se prépare ! "On fait une coupure en mai et ensuite, de mai à octobre, on fait une grosse préparation physique." Course à pied, vélo, musculation...

Même s'il est plus un technicien que descendeur, le jeune homme de 27 ans accorde une grosse importance au développement musculaire : "Bien sûr, ce sont essentiellement les jambes qui travaillent. Mais en réalité, il faut un développement complet et harmonieux. L'alpin demande aussi de l'habilité et de l'agilité et il faut donc travailler sur tous ces aspects. Ce qui est super, avec le ski, c'est qu'il n'y a pas de règle sur le physique. Je veux dire, tu peux être petit ou grand, longiligne ou trapu. On trouve vraiment tous les gabarits en Coupe du Monde !"


Victor Muffat-Jeandet, entre ski alpin et horlogerie de luxe

De Vail à Saint-Moritz

Après une préparation estivale au bout du bout de l'hémisphère sud, à Ushuaïa, c'est à Sölden, en Autriche, que la Coupe du Monde 2016-2017 va justement reprendre ses droits le 22 octobre. Déjà auteur de 5 podiums en carrière et cinquième de la Coupe du monde de slalom géant en 2016, Victor Muffat-Jeandet tentera de poursuivre sa progression cette saison. Mais avec ses copains de l'équipe de France Alexis Pinturault, Thomas Fanara ou encore Thomas Mermillod Blondin – eh oui, il y a 4 skieurs tricolores dans les 6 meilleurs mondiaux en géant ! –, la bataille s'annonce rude.

En point de mire, les championnats du monde à Saint-Moritz, en Suisse, en février 2017. "Ça serait un joli clin d'oeil à Alpina que de faire une belle performance là-bas !" Et puis, arborer une belle montre au poignet sur un podium avec une médaille autour du coup, ça aurait de la gueule, non ?


Victor Muffat-Jeandet, membre de l'équipe de France de ski alpin

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS