La perle peut-elle être un bijou masculin ?

Worms Paris réinvente le bracelet de perles pour homme

--- Le ---

Vous en avez marre de ne voir que de l'acier et du cuir dans la bijouterie pour homme ? Et si vous vous mettiez à la perle de culture ?

La perle peut-elle être un bijou masculin ?
© Worms Paris - Marc Ausset-Lacroix ©
Ludovic Bonnet

Rédacteur en chef
Masculin.com
[Google+]

Le bracelet de perles ne jouit pas d'une image très moderne. Ni très masculine. Tel est le constat basique et simpliste que l'on pourrait dresser de prime abord. Il semblerait pourtant que la perle de culture nous réserve encore quelques belles surprises. Et notamment dans le domaine des bijoux pour homme. Pour vous le montrer, nous avons pu pénétrer dans l'univers feutré de la marque Worms Paris.

Worms Paris, une marque historique

L'histoire commence dès 1900, dans le 8ème arrondissement de Paris, rue Royale. C'est ici que la famille Worms a lancé son affaire de joaillerie. Spécialisée dans le commerce de perles fines, la société devient la première à importer de la perle de culture japonaise en France.

Loin de la famille Worms, la famille Rambaud officie elle dans le monde de la soie à Lyon dès la fin du 19ème siècle. Mais le secteur est en crise et Henri Marie Prosper Rambaud décide de se lancer dans la joaillerie.

Il faut ensuite attendre les années 1950 pour voir la rencontre entre Suzanne Worms et François Rambaud. Les deux familles décident de s'unir pour donner naissance à une prestigieuse marque de joaillerie, capable de créer de luxueuse pièces mêlant la perle et les pierres précieuses.

Rapidement, la renommée de Worms en matière de perle dépasse les frontières hexagonales, si bien qu'en 1985, la marque quitte le commerce de détail pour se consacrer au négoce et à l'activité de grossiste.

Bon an, mal an, l'activité se poursuit jusqu'à l'arrivée de Jérôme Terangi Rambaud à la tête de la société en 2008. Un important changement de stratégie est annoncé et l'entreprise se restructure avec la volonté de remettre en avant le savoir-faire de Worms Paris et de donner une nouvelle jeunesse à la perle. C'est ainsi que la première vraie collection de bijoux voit le jour en 2017.

La perle, c'est tout un monde

En partant d'une feuille blanche, comment impulser un nouveau souffle à la perle ? Comment casser les codes et en finir avec l'image vieillissante de la perle de culture ?

Pour répondre à ces questions, il faut repartir aux origines de la création perlière. Car il n'existe pas un seul type de perles, loin de là ! A la base, rappelons qu'une perle est un peu le résultat d'un "accident de la nature". Soit la présence d'un infime corps étranger (un grain de sable ou un morceau de corail) à l'intérieur d’une huître sauvage. Celle-ci ne parvenant pas à se débarrasser de cet intrus, elle le recouvre de couches de nacre successives qui, au bout de deux ans, formeront une perle.

Ceci étant dit, il faut encore distinguer la perle fine, créée naturellement, sans intervention humaine, de la perle de culture, qui est elle "provoquée" par l'Homme. Il peut s'agir de perles d'eau douce ou de perles marines. Et dans cette dernière catégorie, on peut faire la différence entre la perle de Tahiti (seule perle noire du marché), la perle Akoya du Japon, ainsi que les perles des mers du Sud, dont le coloris varie du blanc au jaune champagne. Et puisqu'il s'agit d'un processus naturel, chaque perle est évidemment unique, se parant tantôt de nuances vertes, tantôt bleutées, plus ou moins nacrées, plus ou moins rondes.

Bref, on pourrait encore décrire pendant des heures les spécificités de chaque perle, tant le domaine est complexe ! Mais revenons au coeur du sujet, à savoir les bijoux en perle et notamment les bijoux dédiés aux hommes.



Perles de Tahiti

Comment rendre la perle moderne et masculine ?

Si, en France, la perle a une image très féminine, il faut savoir qu'ailleurs dans le monde, elle est l'attribut des hommes riches et prestigieux – par exemple pour les maharadjahs indiens.

Mais justement, cette image que l'on a de la perle, Worms Paris veut la bouleverser : oui, on peut être une jeune fille ou un jeune homme et vouloir porter des perles ! Oui, une perle peut apporter de l'élégance et de la modernité à votre tenue ! Et non, une belle perle n'est pas forcément hors de prix !

C'est Nathalie Vaucher Tempier qui a eu la lourde tâche de faire basculer la perle dans le monde contemporain. Après avoir évolué dans le monde de la pub, la jeune femme s'est tournée vers la joaillerie et le design de bijoux. Un profil "atypique", idéal pour permettre à Worms Paris d'innover.

Dans les faits, Nathalie puise son inspiration dans les rues de Paris, bien loin des mers du Sud où grandissent les perles. Les verrières, les bâtiments et ponts parisiens lui donnent envie de travailler le métal et de trouver un équilibre subtil avec la perle. Sa réflexion l'amène à considérer un objet de notre quotidien sous un jour nouveau : le cadenas sera au coeur de la nouvelle collection de bijoux.


Le cadenas au coeur de la collection de bijoux Worms Paris

Gros plan sur les bijoux pour homme de Worms Paris

En référence à la forme du cadenas, la lettre U devient l'emblème des bijoux Worms Paris. On la retrouve ainsi dans les différentes lignes de la marque, U'rband, U Lock Me, U'Conic...

Pour prendre place au poignet des hommes, une perle de Tahiti s'intègre dans un cadenas inspiré par le style Art-Déco. Et plutôt que du cuir ou de l'acier, c'est un élégant ruban coloré qui complète le bracelet U'rband. Un ruban interchangeable, qui permet d'adapter son bijou à sa tenue ou à son humeur du jour. Le tout à partir de 220 euros.

A la rentrée 2017, c'est le bracelet U Lock Me qui débarque. Toujours selon le même principe, mais avec un cadenas plus fin, plus allongé. Innovant, moderne, chic, masculin : le pari semble gagné pour Worms Paris. D'autant que les idées ne manquent pas pour décliner la perle à l'infini ou presque à l'avenir !


Bracelets perle U'rband et U Lock Me de Worms Paris


Bracelet U Lock Me par Worms Paris

Thèmes connexes : bijoux bracelet
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS