Le poker, ce n'est pas (que) de la chance

Le
Le poker, ce n'est pas (que) de la chance
Madeinpoker.com - Cyril Fievet, © THINKSTOCK LLC / Jupiterimages ©

Cigital Inc., un cabinet de conseil spécialisé dans les audits qualité et la sécurité logicielle, vient de livrer les résultats d'une vaste étude statistique portant sur le Texas Hold'em. L'étude a été commanditée par PokerStars, et porte sur un échantillon de 103 millions de mains, jouées online sur PokerStars en décembre 2008. L'étude conclut que « les résultats observés au Texas Hold'em sont déterminés davantage par l'adresse que par la chance, et ce avec une marge significative ».

Il n'y a pas photo
En effet, l'échantillon analysé montre que dans 76 % des cas, la partie ne va pas jusqu'à l'abattage : le pot est remporté par un joueur qui n'a pas eu à montrer ses cartes, tous les autres joueurs ayant jeté leurs cartes. Pour les 24 % de mains ayant été jusqu'à l'abattage, on a ensuite une répartition équilibrée entre deux groupes : les pots gagnés par un joueur ne détenant pas initialement la meilleure main, et les pots remportés avec la meilleure main.

La bonne décision au bon moment
L'étude tend donc à prouver que seule une faible portion des pots remportés – 12 % – est due à la chance (c'est-à-dire à la force des cartes distribuées au joueur), tandis que dans 12 % des cas, le joueur qui avait la meilleure main l'a jetée avant l'abattage.
« Cela démontre que les résultats dépendent davantage des décisions prises par les joueurs que de la chance, et que ce n'est pas la valeur des cartes qui détermine l'issue de la main dans la majorité des cas », concluent les auteurs.

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS