Coraline et Star-Trek : le Blu-ray répond aux attentes

Le
Coraline et Star-Trek : le Blu-ray répond aux attentes
Masculin.com - Ludovic Bonnet, © Universal Pictures - © Paramount Pictures ©

Depuis le temps qu'on entend parler des prouesses du Blu-ray, on n'en serait presque venue à douter de ses capacités. Censé remplacer le DVD, le Blu-ray est encore loin d'être devenu le support universel pour profiter des films en haute définition. La faute à la concurrence de la VOD et à un prix trop élevé, sans doute – même si ce dernier élément est de moins en moins vrai.

Le Futuroscope dans son salon
Mais des films comme « Star Trek » ou « Coraline » justifient (enfin) l'apparition du Blu-ray. Récemment sortis dans les bacs, ces deux longs-métrages bénéficient certes d'une édition DVD de qualité – à condition d'opter pour le collector –, mais le Blu-ray apporte, dans les deux cas, un plus incontestable. Un peu comme si le Futuroscope de Poitiers se déplaçait dans votre salon !

« Coraline » et la 3D
Evidemment, c'est avant tout au niveau de l'image que ces Blu-ray se distinguent. Heureusement, puisque là est le principe de ce nouveau format. Dans le cas de Coraline, film d'animation réalisé par Henry Selick – comme « L'étrange Noël de Monsieur Jack – le bonheur est total avec la version 3D disponible sur le Blu-ray. Pour les heureux propriétaires d'un bel écran plat, « Coraline » devrait leur permettre de passer un très agréable moment pour peu que l'on aime les univers « burtoniens » au cinéma.

« Star Trek » et la réalité augmentée
Pour ce qui est de « Star Trek », ce n'est pas vraiment pendant le film que l'on profite le plus du Blu-ray. Evidemment, certaines scènes de ce long-métrage valent leur pesant de cacahuète en haute définition. Mais pour le coup, l'innovation se situe au niveau des bonus, avec l'apparition d'un volet en « réalité augmentée ». Toutefois, un lecteur Blu-ray seul ne suffira pas. Il faudra aussi que l'utilisateur dispose d'une webcam pour activer le logiciel de réalité augmentée présent sur le disque. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'il pourra investir le vaisseau de l'USS Enterprise pour des sensations relativement inédites à domicile.

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS