Renan Luce, le miro n'est pas à un tube près

Le
Renan Luce, le miro n'est pas à un tube près
Masculin.com - Ludovic Bonnet, © Jean-Baptiste Mondino / © Barclay ©

« La Lettre », « Les voisines », « Repenti ». Trois titres, trois tubes de Renan Luce. Extraites de son premier album intitulé « Repenti », ces trois chansons ont permis au chanteur d'écouler plus de 800 000 exemplaires de ce premier opus en France. Un excellent chiffre, surtout dans un contexte de crise de l'industrie du disque.

Pas un « Repenti » bis
Fort de ce succès, Renan Luce a repris sa plum et sa guitare pour rejoindre « Le clan des miros », du nom de son nouvel album, actuellement dans les bacs. Près de trois ans – déjà ! – après la sortie de « Repenti », l'artiste livre un album toujours aussi riche, mêlant des chansonnettes plus ou moins lentes, des anecdotes de la vie de tous les jours ou encore des histoires plus personnelles. Les ingrédients qui ont fait le succès du premier album, en somme, sans toutefois en faire un « copier-coller ».

Renan Luce, l'alchimiste
Depuis sa sortie dans les bacs, « Le clan des miros » caracole en tête des charts. Le premier single, « La fille de la bande », plutôt rythmé, plantait parfaitement le décor. Celui d'un disque moderne aux accents rétro. Un cocktail savoureux confirmé par la deuxième chanson extraite de l'album, « On n'est pas à une bêtise près », qui a servi de générique au film « Le Petit Nicolas ». Un long-métrage qui a dépassé la barre des 5 millions d'entrées au box-office et qui pourrait laisser penser que tout ce que touche Renan Luce se transforme en or… Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si un grand nombre de concerts de sa tournée 2010 affichent déjà complet.

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS