Vin Fat Bastard : un glorieux batard ?

Le
Vin Fat Bastard : un glorieux batard ?
Masculin.com - L.B., © Fat Bastard ©

Les bâtards sont de plus en plus sympathiques. Après avoir été mis « à l’honneur » par Quentin Tarantino dans le film « Inglourious Basterds », c’est sous une forme plus douce, plus délicate que les bâtards font leur retour. Enfin, le bâtard. Le gros bâtard, même. Ou, à l’anglaise, « Fat bastard ». Tel est le nom du vin mousseux blanc de blancs de Gabriel Meffre, récompensé d’une médaille d’argent au Concours des effervescents du monde 2009.

Des pommes, des poires… mais pas de scoubidous
Issu de trois cépages – Ugni blanc, Chenin et Colombard – le vin Fat Bastard s’habille d’une robe dorée pâle parsemée de fines bulles. Pâle quand on la regarde, cette boisson est nettement plus éclatante en bouche ! Fat Bastard offre ainsi de légères notes de fruits à chair blanche tels que la pomme ou la poire. Des odeurs que seuls les nez bien entraîner pourront évidemment reconnaître, les autres se contentant d’apprécier une boisson qui allie à merveille douceur et fraîcheur.
Servi frais – aux alentours de 6-8° – le mousseux Fat Bastard accompagnera de préférence des plats mêlant le sucré et le salé, à l’image d’un apéritif avec un pruneau au bacon, de Saint-Jacques poêlées aux agrumes ou encore d’une salade de poires au Roquefort. La totale pour se mettre en appétit, en somme…

>>> Retrouvez notre sélection d'idées cadeaux pour la Saint-Valentin 2010<<<

A LIRE AUSSI ...
SELECTION SHOPPING
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS