Just Cause 2 : faites-vous mettre le grappin !

Le
Just Cause 2 : faites-vous mettre le grappin !
Masculin.com - L.B., © Square Enix ©

Mettre le grappin sur quelqu’un. Dans la langue française, cela signifie se rendre maître de son esprit ou de sa fortune, le dominer, l’accaparer, si l’on en croit Wikipedia. Dans le monde des jeux vidéo, mettre le grappin sur quelqu’un – ou quelque chose – signifie juste « se servir de son environnement pour progresser dans une aventure ». En tout cas, c’est ainsi que le conçoit Rico Rodriguez, héros du jeu Just Cause 2, sorti sur PS3, Xbox 360 et PC.

Digne d’un film de Steven Seagal
Un jeu qui laisse la part belle à l’exploration et au fun. Pourtant, à première vue, Just Cause 2 n’est qu’un nouveau GTA-like comme tant d’autres. Sauf qu’il est bien plus que cela, en réalité. On passera rapidement sur son scénario on ne peut plus basique – un agent est parachuté sur une île pour retrouver son mentor et libérer le peuple – et des dialogues parfois dignes d’un film de Steven Seagal. Après quelques heures de jeu, ces détails ne gâchent en rien – ou presque – le plaisir du joueur.

Un jeu dont on ne se lasse (presque) pas
Et des heures de jeu, il y en aura quelques-unes. Pas moins de 20 pour boucler l’intrigue principale. Mais comme le joueur peut parcourir les 1 000 km² de la carte à sa guise, ce nombre d’heures peut rapidement augmenter. Cela permettra notamment de profiter d’un environnement sonore et graphique de toute beauté, même si certains déplacements s’avéreront répétitifs à la longue.

Un grappin à tout faire
Mais là où Just Cause 2 se démarque quelque peu de la concurrence, c’est par son gameplay. Quelques heures seront d’ailleurs nécessaires pour bien maîtriser les déplacements de Rico. A ce moment-là, le maniement du grappin devient un véritable plaisir… et un mode de déplacement à part entière ! Un grappin dont Rico se sert aussi pour venir à bout de ses ennemis et qui fait ressortir tout le second degré de cette intrigue. Un peu comme un film d’action grotesque qui s’assume ! En résumé, Just Cause 2, c’est long, c’est beau et ça défoule… C’est ça qui est bon !

A LIRE AUSSI ...
SELECTION SHOPPING
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS