L’échangisme, du fantasme à la réalité

Le
L’échangisme, du fantasme à la réalité
Masculin.com - L.B., © Stockbyte ©

L’échangisme est source de nombreux fantasmes. Ce n’est pas nouveau. Mais ce fantasme semble plus répandu qu’il n’y paraît et surtout, il tend à se démocratiser, d’après une enquête menée par l’IFOP, pour le compte du site Netechangisme.com.

Le « plan à trois » a toujours la cote
Mené auprès d’un échantillon national représentatif de 1 020 personnes âgées de 18 à 69 ans, ce sondage montre ainsi – entre autres – que deux tiers des hommes interrogés (64 %) – contre moins d’une femme sur trois (31 %) – aimeraient ou pourraient envisager une relation avec deux personnes du sexe opposé. Une petite minorité d’entre eux – 10 % des hommes et 5 % des femmes – reconnaissent même être déjà passés à l’acte.

On échange, on mélange…
Si le « plan à trois » est ainsi presque devenu un fantasme habituel, l’échangisme tend lui aussi à se démocratiser. Là encore, seule une minorité des personnes interrogées semble prête à franchir le pas, mais il ressort tout de même que 31 % des hommes et 13 % des femmes aimeraient ou pourraient envisager de faire l’amour avec leur partenaire et un autre couple.
Et comme « plus on est de fous, plus on rit », un tiers des hommes interrogés (33 %) contre une femme sur cinq (20 %) n’exclue pas de faire l’amour en même temps avec plusieurs personnes de sexe différent, 6 % des hommes et 3 % des femmes admettant même avoir déjà participé à ces orgies.

Prêts à franchir le pas ?
Mais au final, il convient de bien différencier ce qui tient du fantasme et la réalité...Ainsi, seuls 7 % des Français âgés de 18 à 69 ans ont déjà réalisé au moins un fantasme de nature échangiste.
Et pour les libertins qui auraient déjà réalisé ce genre de fantasme, on peut constater qu’il s’agit d’une pratique qui reste généralement occasionnelle : 27 % pratiquent l’échangisme au moins une fois par mois, les autres ayant ces expériences quelques fois par an (16 %), voire moins souvent (57 %).
Du rêve à la réalité, il n’y a peut-être qu’un pas… Mais il s’agit donc d’un pas que tout le monde n’est pas encore prêt à franchir.

A LIRE AUSSI ...
SELECTION SHOPPING
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS