Infidélité : quand les people dérapent

Le
Infidélité : quand les people dérapent
Masculin.com - L.B., © Angela George ©

2010, année de l’infidélité ? Il y a un peu de ça, oui. En tout cas, les aventures extra-conjugales ont une tendance « étrange » à se démocratiser. Ceci est peut-être dû à la multiplication des sites web dédiés à ces aventures adultérines… Parmi eux figure notamment Firstaffair.fr, portail leader sur les infidélités. Le site profite d’ailleurs du passage à la nouvelle année pour dresser le bilan des principales infidélités VIP de 2010.

Du sport au cinéma en passant par la musique
Cette année, les férus de foot n’ont pu passer à côté de l’affaire Zahia ou encore du « Terrygate ». John Terry, défenseur anglais de Chelsea, a été au cœur d’une relation entretenue avec l’amie de son coéquipier Wayne Bridge, la mannequin de lingerie française Vanessa Perroncel, qui était en outre la meilleure amie de l'épouse de Terry, Tony.
Dans les milieux artistiques aussi, l’infidélité a frappé – on y est d’ailleurs relativement habitué… Mark Owen, chanteur du boys band anglais Take That a avoué avoir trompé sa femme pendant des années, tout comme Howard Donald, autre membre du groupe mené par Robbie Williams, qui est tout sauf un enfant de chœur…
Du côté du septième art, le couple formé par Sandra Bullock (photo) et Jesse James a longtemps été considéré comme l'une des relations les plus heureuses d'Hollywood. Jusqu'à ce que monsieur avoue s’être « amusé » avec la top modèle tatouée Michelle « Bombshell » McGee, pendant que Sandra Bullock était sur le tournage du film «The Blind Side».

Politique et monarchie pas épargnées
Si les VIP du cinéma, de la musique ou du sport sont souvent connus pour leurs frasques sexuelles, cela n’a pas épargné les hautes sphères politiques en 2010. Iris Robinson, 61 ans et femme du premier ministre d’Irlande du Nord, a déclenché une véritable affaire d’état. Celle-ci aurait effectivement aidé son amant – un jeune homme âgé de 22 ans – à obtenir des avantages financiers. Une révélation qui a conduit Peter Robinson à quitter son poste au gouvernement.
Quelques mois plus tard, c’est le roi de Suède Carl Gustaf qui a été mis en cause dans une biographie intitulée « Le monarque à contrecœur ». Dans ce livre sont évoquées des soirées présumées entre hommes du roi auxquelles auraient participé des prostituées… Décidément, il devient difficile de trouver un couple parfait…

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS