Baselworld 2011 : les plus belles montres du monde

Le
Baselworld 2011 : les plus belles montres du monde
Relaxnews, DR ©

Le Baselworld, salon mondial de l'horlogerie et de la bijouterie, se tient du 24 au 31 mars 2011 à Bâle, en Suisse. Véritable Mecque de la montre de luxe, l'événement rassemble près de 2 000 exposants et quelque 100 000 visiteurs. Mise en bouche de cette édition 2011 avec cinq modèles de luxe de grands horlogers.

1- Un chronographe au centième de seconde signé Tag Heuer
Le chronographe Heuer Carrera Mikrograph 1/100e de seconde de Tag Heuer est le nouveau joyau de la marque suisse. Spécialiste des mouvements mécaniques, l'atelier de La Chaux-de-Fonds a mis au point la première montre mécanique avec affichage au centième de seconde par l'aiguille centrale. Pour parvenir à une telle précision – et une rapidité plus importante que le délai de réaction de l'homme –, ce chronographe intègre un système de balancier à deux roues. La roue haute fréquence est capable d'osciller à 360 000 alternances par heure. Cette montre en or rose ne sera commercialisée qu'en édition limitée à 150 exemplaires.

2- DeWitt : une Twenty-8-Eight façon Art Déco
DeWitt livre au Baselworld 2011 la version Regulateur ASW Horizons de sa nouvelle Twenty-8-Eight. Le décor de cette création s'inspire du New York des années 30, et notamment de la tendance Art Déco qui ont inspiré les designers américains pour la réalisation des usines, voitures, bateaux et restaurants panoramiques. On y trouve donc dans le cadran un édifice new-yorkais dont les colonnes embrassent à leur base la cage du tourbillon.

3- Corum Golden Bridge en mode automatique
En 1980, Corum marque l'univers de l'horlogerie avec son mouvement mécanique Golden Bridge. Plus de trente ans plus tard, ce mouvement baguette est proposé pour la première fois en version automatique, avec remontage linéaire. L'horloger helvétique a consacré plus de quatre ans au développement de cette Golden Bridge Automatic. Le décor vertical est constitué d'un balancier à inertie variable, d'un barillet miniaturisé, et de ponts en or 18 carats. Proposée avec un bracelet en crocodile noir et boucle ardillon en or, la Golden Bridge Automatic de Corum sera produite en 130 exemplaires en or rouge, et 70 en or blanc.

4- Lange & Söhne rend hommage aux explorateurs
Avec la Richard Lange Tourbillon « Pour le Mérite », l'horloger allemand Lange & Söhne a voulu rendre hommage à l'horloger Johann Heinrich Seyffert, dont les montres étaient très appréciées des explorateurs. Le cadran s'inspire d'ailleurs d'une montre de poche réalisée par Seyffert en 1807. Cette réinterprétation moderne arbore une organisation décentrée en trois cercles. Le plus grand, dédié aux minutes, domine les deux plus petits – pour les heures et les secondes. Le mécanisme est ici assuré par la transmission fusée-chaîne de l'horloger saxon.

5- Un Arceau d'exception par Hermès
Au salon de Bâle, la maison Hermès présentera une pièce unique, l'Arceau Pocket, version de poche du célèbre garde-temps français. Comme évoquer ses origines de sellier harnacheur, la marque met en avant le système d'attache asymétrique qui rappelle la fixation d'une étrivière à un étrier. Le décor de la montre est creusé dans la nacre naturelle, et représente une scène équestre où calèche, chevaux et personnages sont gravés sur deux plaques d'or superposé.

A LIRE AUSSI ...
SELECTION SHOPPING
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS