L.A. Noire : dans la peau d’un détective

Le
L.A. Noire : dans la peau d’un détective
Masculin.com - L.B., © Rockstar Games ©

Et si l’on tenait là l’un des meilleurs jeux vidéo de l’année 2011 ? Annoncé depuis de longs mois, au travers de plusieurs vidéos plus qu’alléchantes, L.A. Noire a fait son arrivée sur Xbox 360 et PS3, il y a quelques semaines. Et force est de constater que le résultat est largement à la hauteur des espérances…

Plus complexe que GTA
L.A. Noire raconte une histoire de détective se déroulant à Los Angeles, à la fin des années 1940, dans un contexte d'après-guerre où se mêlent corruption, drogues et musique jazz. Sous ses airs de GTA like, le jeu de Rockstar Games – l’éditeur de… GTA ! – s’avère bien plus complexe et sensiblement moins « bourrin ». Si l’action est évidemment au rendez-vous, la complexité de l’intrigue et l’enquête qu’il vous faudra mener pour élucider divers meurtres donne une dimension supplémentaire à L.A. Noire.

Une plongée dans le Los Angeles crasseux des années 1950
Comme son nom et son pitch de départ le laissent à penser, L.A. Noire s’inspire des films noirs – logiques – des années 1950. Le jeu prend d’ailleurs lui-même des allures de véritable film. Le Los Angeles de l’époque est assez bluffant de crédibilité et plonge directement le joueur dans l’ambiance. Contrairement à GTA, vous serez toutefois nettement moins amené à flâner dans la ville, le but étant véritablement de faire progresser l’enquête en cours. C’est d’ailleurs bien là que le jeu de Rockstar prend tout son sens.

Des interrogatoires particulièrement bluffants
Dans la peau de Cole Phelps, il vous faudra repérer une foule d’indices et interroger de multiples suspects. Et attention à vous, car tout est important. Le moindre indice peut vous orienter sur une bonne… ou une mauvaise piste ; la moindre hésitation, le moindre sourire de vos interlocuteurs peut signifier quelque chose. A vous de deviner si les personnes que vous interrogez mentent ou non. Le travail graphique des développeurs de la Team Bondi est ici impressionnante, à tel point que vous aurez réellement l’impression d’interroger ces personnages. Cet élément est incontestablement la plus grande réussite de ce L.A. Noire, qui plonge littéralement le joueur au cœur de l’action.

Il y a aussi quelques défauts
Alors, certes, certains trouveront peut-être le jeu parfois trop facile, répétitif voire prévisible. Certes, les phases d’action proposées sont loin d’être à la hauteur des phases d’investigation. Mais la très grosse vingtaine d’heures nécessaire à la résolution de toutes les énigmes et les propriétés d’immersion du joueur au travers d’une ambiance parfaitement retranscrite font de ce L.A. Noire un hit en puissance. Et laissent à penser que ce jeu n’est que le premier volet d’une franchise en devenir. On en salive d’avance.

Note de la rédaction de Masculin.com : 18/20

Les autres notes :
Jeuxvideo.com : 17/20
Jeuxactu.com : 18/20
Gamekult.com : 7/10
Gameblog.fr : 4/5

Prix : 65 euros sur PS3 et Xbox 360




A LIRE AUSSI ...
SELECTION SHOPPING
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS