Need for Speed – The Run : l’épopée sauvage

Le
Need for Speed – The Run : l’épopée sauvage
Masculin.com - L.B., © Electronic Arts ©

Dans le monde des jeux video, Need for Speed bénéficie d’un statut enviable. Celui d’une franchise culte, qui a connu des hauts et des bas, mais que l’on a toujours un grand plaisir à retrouver. C’est surtout le cas depuis le « retour en grâce » de Need for Speed, NFS pour les intimes, avec l’épisode Shift en 2009. L’an dernier, EA remettait le couvert de brillante manière avec Hot Pursuit 2, qui marquait le retour des courses poursuites entre bolides de rêve et voitures de police survitaminées.

Une course de San Francisco
à New York

Need for Speed - The Run s’inscrit un peu dans la même lignée que son prédécesseur. Certes, la présence de la police est moins flagrante, mais l’intensité des courses poursuites qui vous sont proposées est bien réelle. De San Francisco à New York, vous incarnerez donc un certain Jack Rourke – a priori, rien à voir avec Mickey, mais sait-on jamais… – qui participe à une course sauvage, pour tenter de mettre fin à sa vie de fugitif.

Plus de 200 voitures à dépasser
En partant au-delà de la 200ème place de cette folle épopée, vous devrez dépasser tous vos concurrents un à un, pour décrocher le Graal. Simple, le principe est finalement assez original… et contribue clairement à augmenter la pression ! Clairement orienté arcade, Need for Speed - The Run vous permettra donc de prendre un maximum de plaisir en un minimum de temps – d’ailleurs, le « run » n’excède pas les 7 heures et le mode multijoueurs n’apporte pas une immense variété… un peu frustrant.

Un jeu trop linéaire
En termes de réalisation, ce nouveau Need for Speed demeure toutefois un excellent cru. Pas question de bouder son plaisir devant la modélisation des voitures, ni même devant celle des décors. Attendez un peu de traverser les Rocheuses pour comprendre le fond de ce propos !
Beau et nerveux, ce jeu pèche donc simplement par sa trop grande linéarité. Dommage, car le concept pourrait donner lieu à une intrigue beaucoup plus fouillée. Ceci dit, connaissant la ténacité d’EA pour rebooster ses différentes franchises, on peut parier sur le fait qu’un « Run 2 » verra le jour à l’avenir… Ce Run premier du nom mérite en tout cas une belle descendance.

Note de la rédaction de Masculin.com : 14/20

Les autres notes :
Jeuxvideo.com : 14/20
Jeuxactu.com : 12/20
Gamekult.com : 5/10

Prix indicatif : 49,90 euros sur PS3 et Xbox 360, 40 euros sur Wii et PC


A LIRE AUSSI ...
SELECTION SHOPPING
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS