Francis Cabrel, chanteur le plus riche en 2008

Le
Francis Cabrel, chanteur le plus riche en 2008
Masculin.com (Ludovic Bonnet) – Relaxnews, DR ©

L’industrie du disque est en crise, mais les poids lourds de la musique sont toujours là. En témoigne le classement des artistes les mieux payés de l'année, selon les chiffres du cabinet de conseil en stratégie Booz &Company révélés en exclusivité par Le Figaro dans son édition du lundi 19 janvier.
Avec quatre millions d'euros de chiffres d'affaires (en prenant en compte les ventes d'albums, les concerts, les publicités et le merchandising), c’est Francis Cabrel qui rafle la mise en 2008. Son album « Des roses et des orties » s’est d’ores et déjà écoulé à plus de 610 000 exemplaires. L'artiste français réalise donc là un sans faute pour son retour.
Et si Johnny Hallyday, Bernard Lavilliers ou Alain Souchon font figure de « vieux briscards » au top 10 de ce classement, la relève de la chanson française est bel et bien assurée. Ainsi, Bénabar est parvenu à s’intercaler entre Cabrel et Johnny, avec un chiffre d’affaires de 2,3 millions d’euros.

Christophe Maé, l’incontournable
Thomas Dutronc ou Christophe Willem enregistrent également de belles performances, mais l’un des grands vainqueurs est bien sûr Christophe Maé. Le chanteur vauclusien figure parmi les meilleurs vendeurs de disque, réalisant même un doublé cette année avec son album studio « Mon paradis » (plus de 420 000 exemplaires, troisième meilleure vente 2008) et « Comme à la maison », son live écoulé à plus de 320 000 exemplaires. Désormais incontournable, Christophe Maé a même été récompensé à la cérémonie des NRJ Music Awards, recevant le trophée d’artiste francophone de l’année.
Malgré ces bons résultats, le cru 2008 restera bien marqué par la crise de l’industrie musicale. Les Français n’ont en effet dépensé « que » 600 millions d'euros en achats d'albums, soit 60 % de moins qu'en 2002. Selon les derniers chiffres du Syndicat national de l'édition phonographique (Snep), le marché des ventes de musique a baissé une nouvelle fois de 15% en 2008 en France.

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS