On a testé le nouveau Silent Hill sur PS3

Le
On a testé le nouveau Silent Hill sur PS3
Masculin.com - Ludovic Bonnet, © Konami ©

Bienvenue à Shepherd’s Glen. Enfin, le terme « bienvenue » est peut-être un peu malvenu ici, dans ce monde où tout semble n’être que cauchemar. Shepherd’s Glen, c’est la ville natale d’Alex Shepherd, héros malgré lui de la saga vidéoludique Silent Hill. Le sixième volet de la série, Silent Hill : Homecoming sortira justement le 26 février 2009.
Dans ce nouvel épisode, Alex, soldat vétéran de 22 ans, regagne sa ville natale après avoir survécu à une grave blessure. Mais à son retour, Shepherd’s Glen a bien changé : la mère d’Alex est complètement dépressive, tandis que son jeune frère Joshua et son père ont disparu.

Une ambiance sonore impeccable
Dès le début du jeu, le joueur est plongé dans une ambiance oppressante (un des points forts de ce nouveau Silent Hill, notamment en ce qui concerne l’aspect sonore) : avec une vue à la première personne, vous incarnez donc Alex, allongé dans un lit médical, et parcourant les couloirs d’un étrange hôpital. L’environnement n’a pas l’air des plus amicaux et il vous faudra donc quitter au plus vite ces lieux, non sans avoir eu affaire à la vision de votre petit frère Joshua et à d’inquiétants zombies…

Des graphismes parfois décevants
Le filtre granuleux donne une dimension supplémentaire à l’aspect visuel… et cache peut-être une certaine faiblesse des graphismes. En effet, on est en droit d’attendre un peu mieux des consoles nouvelle génération…
Ce n’est malheureusement pas le seul défaut de ce Silent Hill : Homecoming. On peut en effet regretter une trop grande linéarité et notamment un nombre impressionnant de portes à la serrure cassée, qui vous empêche d’explorer tranquillement les lieux. Le joueur est ainsi guidé en permanence dans un univers sombre (trop sombre ?), souvent contraint d’effectuer de nombreux allers-retours pour trouver tel ou tel objet indispensable à sa progression ou pour atteindre un point de sauvegarde.

Un vrai jeu vidéo de survival-horror
Aucun souci en revanche au niveau du gameplay. La prise en main est très rapide (même pour les débutants) et votre personnage réagit bien, notamment lors des affrontements avec les différents monstres.
En conclusion, Silent Hill : Homecoming est un bon jeu vidéo, digne successeur des précédents volets de la série. Ses points faibles (graphismes…) ne suffiront probablement pas à décevoir les amateurs de survival-horror, qui retrouveront là l’ambiance glauque que Christophe Gans avait déjà parfaitement recréée dans l’adaptation cinématographique de Silent Hill.

Silent Hill : Homecoming.
Disponible sur PS3, Xbox 360 et PC.
Public légal : 18 ans et plus
Sortie : 26 février 2009
Prix : 44,99 euros (PC), 59,99 euros (Xbox 360, PS3)






A LIRE AUSSI ...
SELECTION SHOPPING
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS