Julien Doré repousse les limites… de l’Olympia

Le
Julien Doré repousse les limites…  de l’Olympia
Masculin.com - Ludovic Bonnet, © G. de Molina et J.A-A. ©

Julien Doré a dépassé les limites… Après tout, c’est lui qui le disait dans la première chanson extraite de son album, « Ersatz ». Là, ce sont les limites de l’Olympia dont il s’agit. La date du 8 avril 2009 étant d’ores et déjà complète, un concert supplémentaire a été ajouté le lendemain, dans la salle chère à Bruno Coquatrix.

Un chanteur atypique
Actuellement en tournée, Julien Doré peut être considéré comme quelque chose qui se rapproche d’un phénomène de société. Personnage et artiste atypique, celui qui est issu de la « télé réalité », vainqueur de la Nouvelle Star en 2007, s’est rapidement imposé dans le paysage musical français. Il vient d’ailleurs de remporter les récompenses de l’album révélation et du vidéo clip de l’année aux Victoires de la musique.

First Lady, son nouveau single
Beaucoup l'adorent, d'autres le détestent. Une chose est sûre, ce dandy des temps modernes s’est construit un personnage à part entière. Cela va de sa barrette au grand écart entre Kinks et Alizée, de l’invention de tous ses enfants à celle de toutes ses enfances imaginaires, d’un premier album qui s’appelle Ersatz aux tatouages rendant hommage à ses divinités tutélaires Jean d’Ormesson et Marcel Duchamp. Et qui peut se vanter d’avoir eu sa marionnette aux Guignols de l’info en si peu de temps ?
En attendant, celui qui va toujours là où on ne l’attend pas séduit un public toujours plus large. Son nouveau single, First Lady, est actuellement diffusé sur toutes les ondes.

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS