Les 6 meilleures phrases pour séduire une femme sur Internet

Citer Audrey Hepburn peut faire de vous le roi de la séduction

Le

Icone de cinéma, Audrey Hepburn est aussi votre meilleure alliée en matière de séduction, messieurs. On vous dit pourquoi.

Les 6 meilleures phrases pour séduire une femme sur Internet
© Park Circus / MK2. All Rights Reserved. ©

Le site de rencontres Badoo.com a mené un drôle de sondage. Le but : classer les répliques de films préférées des femmes pour approcher l'autre en matière de séduction sur internet. Cette étude a placé plus d'un millier de ses membres féminins anglophones face à une grille de dix répliques de film afin d’en choisir une pour briser la glace avec un contact du sexe opposé. Au final, la phrase la plus utilisée était extraite de Charade (1963) : « Je ne mords pas vous savez... Sauf si on me le demande », dite par Audrey Hepburn à l'intention de Cary Grant.

Un soupçon de sexualité, pas de vulgarité

Jo Hemmings, psychologue comportementaliste britannique, mais aussi coach de vie, a analysé ce choix de la part des femmes. « [La réplique] est légèrement décalée avec un soupçon de sexualité et de polissonnerie – mais de façon drôle et non vulgaire. »

La phrase de Charade précède une réplique issue du Port de l'angoisse (1944), lorsque Lauren Bacall lance à Humphrey Bogart : « Vous n'être pas obligé de dire quelque chose... Ou peut-être simplement siffler. Vous savez siffler, n'est-ce pas ? »
La troisième place revient à l'incendiaire Jessica Rabbit dans Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (1988) : « Vous ne savez pas comme c'est dur d'être une femme qui a mon physique. »

Le manque d’expérience des femmes

L'étude a également pris en compte le taux de réponse de ces brise-glace. Et là, le choix préféré des femmes n'a pas eu la réussite escomptée, terminant cinquième du classement des répliques générant le plus d'intérêt.
Les hommes ont privilégié « J'aimerais bien vous embrasser, mais je viens de me laver les cheveux », exprimée par Bette Davis dans Ombre vers le sud, sorti en 1932. La deuxième place revient, elle, à « Ne me vénérez pas avant que je ne le mérite », dite par Shirley MacLaine dans Tendres passions (1983) et complètement délaissée par les femmes de l'échantillon.

« Les femmes ont encore peu d'expérience lorsqu'il s'agit de faire le premier pas. C'est une compétence qu'elles doivent encore acquérir », explique Jo Hemmings. « Le problème avec les phrases d'accroche est leur côté un peu cliché. Celles qui fonctionnent le mieux incluent de l'humour, de l'ironie et de l'autodérision », ajoute-t-elle.

L’évolution de la femme au cinéma… et dans la vie

Le sondage permet de constater que les répliques plébiscitées sont issues des heures glorieuses d'Hollywood. Seul Sex Friends, avec Natalie Portman, sorti en 2011, a réussi à se glisser parmi les brise-glace préférés.

Badoo.com avoue aussi avoir eu du mal à déceler des exemples contemporains. « Trouver de bonnes répliques dans les films récents s'est avéré une tâche compliquée. [Les scénaristes] ne semblent pas les écrire comme ils le faisaient avant », déclare en marge de l'étude Louise Thompson, patronne des relations presse de Badoo.
Un constat soutenu par le producteur et scénariste Josh Golding. « Dans les années 1940, 1950 et au début des années 1960, les personnages féminins avaient des répliques plus drôles et plus acides parce qu'il était jugé amusant de voir les femmes tenir la dragée haute aux hommes. »

Une situation radicalement différente aujourd'hui où Hollywood met les femmes aux prises avec des adulescents effrayés par l'engagement. « Les hommes sont des cibles trop simples pour les femmes d'aujourd'hui. Les voir leur lancer des piques verbales n'est donc plus drôle », affirme-t-il.

Les répliques préférées des femmes pour séduire

1. I don't bite, you know... unless it's called for
(Je ne mords pas vous savez... Sauf si on me le demande)
Audrey Hepburn à Cary Grant dans Charade (1963)

2. You don't have to say anything... Oh, maybe just whistle. You know how to whistle don't you?
(Vous n'êtes pas obligé de dire quelque chose... Ou peut-être simplement siffler. Vous savez siffler, n'est-ce pas ?)
Lauren Bacall à Humphrey Bogart dans Le Port de l'angoisse (1944)

3. You don't know how hard it is being a woman looking the way I do.
(Vous ne savez pas comme c'est dur d'être une femme qui a mon physique)
Kathleen Turner à Bob Hoskins dans Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (1988)

3=. Was that cannon fire, or is it my heart pounding?
(Était-ce un coup de canon, ou bien mon coeur s'emballe-t-il ?)
Ingrid Bergman à Humphrey Bogart dans Casablanca (1942)

5. You give me premature ventricular contractions... You make my heart skip a beat.
(Tu provoques chez moi une extrasystole. Tu fais chavirer mon cœur.)
Natalie Portman à Ashton Kutcherdans "Sex Friends" (2011)

6. Would you be shocked if I put on something more comfortable?
(Seriez-vous gênée si j'enfilais quelque chose de plus confortable ?)
Jean Harlow dans Les Anges de l'enfer (1930)

Les répliques préférées des hommes

1. I'd like to kiss you, but I just washed my hair.
(J'aimerais bien vous embrasser, mais je viens de me laver les cheveux)
Bette Davis dans Ombre vers le Sud (1932)

2. Don't worship me till I've earned it.
(Ne me vénère pas avant que je l'aie mérité)
Shirley MacLaine dans Tendres passions (1983)

3=. You don't have to say anything... Oh, maybe just whistle. You know how to whistle don't you?
(Vous n'êtes pas obligé de dire quelque chose... Ou peut-être simplement siffler. Vous savez siffler, n'est-ce pas ?)
Lauren Bacall à Humphrey Bogart dans Le Port de l'angoisse

4. Was that cannon fire, or is it my heart pounding?
(Était-ce un coup de canon, ou bien mon coeur s'emballe-t-il ?)
Ingrid Bergman à Humphrey Bogart dans Casablanca (1942)

5. I don't bite, you know... unless it's called for
(Je ne mords pas vous savez... Sauf si on me le demande)
Audrey Hepburn à Cary Grant dans Charade (1963)

6. You aren't too smart, are you? I like that in a man.
(Vous n'êtes pas bien malin, hein ? J'aime ça chez un homme)
Kathleen Turner à William Hurt dans La Fièvre au corps (1981)

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS