Quelles sont les plus belles montres du monde ?

Gros plan sur les montres de luxe du Baselworld 2012

Le
Quelles sont les plus belles montres du monde ?
© Perrelet - © Omega - © Eterna - © Alpina - © Yonger & Bresson ©

Le Baselword 2012, salon incontournable de l'horlogerie ainsi que de la joaillerie, le plus important de la discipline, a accueilli plus de 1 800 exposants. Les nouvelles tendances se sont ainsi dévoilées et les montres de prestige ont rivalisé de luxe et de technologie pour remporter les suffrages. Petit tour d'horizon de ces derniers modèles de précision et de luxe, qui devraient bientôt faire parler d'eux...

De Vigny, la petite française de Yonger & Bresson
Design classique, sobre mais distingué, ce nouvel écrin à la mécanique impeccable a révélé son carénage parfait et ses courbes généreuses à l'esthétisme intemporel. Son boîtier en acier et son cadran noir envoûtant, doté d'un indicateur rouge de réserve ainsi que d'un mouvement automatique Ambre, sauront hypnotiser les amateurs de Yonger & Bresson.

Montre De Vigny Yonger et Bresson
Heritage Pilot : Alpina, fournisseur officiel de l'aviation
La marque genevoise Alpina s'est inspirée de sa montre historique des années 1920-30, l'Alpina Pilot, pour son dernier modèle, numéroté et limité à 1 883 exemplaires, qui allie une mécanique à l'ancienne – avec un boîtier à charnières et un calibre manuel – à une technologie de pointe régulièrement améliorée, notamment dans la précision de son calibre, mais aussi pour le choix de ses matériaux.

Montre Alpina Heritage Pilot
Eterna : un Chronographe art déco tardif
L'horlogerie helvète n'est jamais en reste et cette manufacture a honoré la discipline en présentant sa réédition d'une série limitée à seulement 1938 exemplaires à travers le monde. Les collectionneurs devraient apprécier le design « art déco tardif » de cette réplique, fidèle au modèle originel.

Chronographe Eterna
Le trio gagnant d’Omega
La Seamaster Aqua Terra GMT  est dotée du mouvement exclusif co-axial qui a fait la renommée d’Omega, amélioré par la technologie GTM. A Bâle, Omega a aussi présenté la Seamaster Planet Ocean Ceragold , une version réactualisée de la fameuse collection Planet Ocean, très prisée des plongeurs professionnels, avec sa lunette unidirectionnelle rotative et sa valve à hélium. Réactualisation optimisée par l'utilisation d'un nouveau matériau : le Ceragold.

Enfin, Omega a aussi proposé un tout nouveau Chronographe. Son cadran noir laqué cache une mécanique de pointe, reprenant le fameux mouvement co-axial de la marque pour son calibre... le premier chronographe qui dispose de cette technologie.

Montres Omega
Perrelet : une Turbine en or !
La Turbine XL Gold de Perrelet est produite à seulement 77 exemplaires – à 24 900 euros tout de même ! Il s’agit d’une montre à mouvement automatique, au cadran taillé dans l'or rose, et aux chiffres arabes tout de noir vêtus sur fond doré.

Turbine XL Gold de Perrelet

Les prix de ces montres d'exception, où la précision et la technologie se mêlent au luxe des matériaux et à l'esthétisme, oscillent de plusieurs centaines à plusieurs milliers d'euros. De quoi freiner les ardeurs dépensières des amateurs de belles mécaniques horlogères.

A LIRE AUSSI ...
SELECTION SHOPPING
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS